Oracle: Database 10g v. 2 et Business Intelligence

Régulations

L’éditeur sort les grands plats à l’occasion de sa conférence mondiale OpenWorld qui se tient cette semaine à San Francisco: une offre de Business Intelligence et la version 2 de sa Database 10g (‘grid’)

Database 10g version 2 apporte des améliorations en matière de disponibilité, d’administration et de sécurité. Sa disponibilité commerciale est prévue pour le milieu de l’année 2005. Oracle rappelle que Database 10g est ”

la première base de données conçue pour les “grids” d’entreprise: elle fournit les mécanismes de gestion de ‘clusters’ [serveurs en grappe] et de la charge, de disponibilité et d’automatisation opérationnelle indispensables pour constituer les infrastructures de ‘grid computing’ en entreprise“. Oracle Database 10 g version 2 “va encore plus vite. De nouvelles techniques de tri amélioreront fortement la performance de toutes les opérations nécessitant des tris, telles que les requêtes et la création d’index, et pourront éviter d’effectuer de coûteuses opérations de pré-chargement de tri. -Une meilleure répartition de la charge dans Oracle Real Application Clusters assure des temps de réponse plus rapides en cas de modification des modes d’utilisation des serveurs au sein d’un ‘cluster’. -Les mécanismes de haute disponibilite sont également renforcés. Une API (interface de programmation applicative ouverte) pour le module de gestion de clusters d’Oracle, Cluster Ready Services, permettra d’améliorer encore la disponibilité des applications. -De nouveaux mécanismes de sauvegarde et de récupération viendront compléter les opérations existantes de sauvegarde sur disque pour automatiser également les sauvegardes sur bande, et diminuer d’autant le recours à des environnements de sauvegarde complexes. -De nouveaux mécanismes de reprise automatique sur incident amélioreront la capacité d’un site à revenir en ligne rapidement après un grave problème, même dans les environnements non surveillés.Le tournant de la ‘Business Intelligence’ Par ailleurs, l’éditeur annonce Oracle Business Integration, une “offre complète d’intégration pour les applications d’entreprises“. Elle repose sur un “bus de services” (Enterprise service bus), la gestion des processus opérationnels (BPM, ou Business process management), des fonctions renforcées d’intégration des applications d’entreprise (EAI), des technologies B2B et de nouveaux mécanismes de surveillance de l’activité (BAM, Business activity monitoring). Bref, Oracle apporte ainsi sa brique à l’édifice d’une architecture orientée services (SOA), et vient, sans complexe, directement butiner sur le terrain de Business Objects et des autres leaders de la ‘business intelligence’.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur