Oracle et la montée de Linux en Chine

Régulations

Près d’un tiers des logiciels commercialisés par Oracle en Chine tournent sur le système d’exploitation Linux

Que ce soit sur les serveurs ou sur les postes de travail, Linux est le système d’exploitation qui monte en Chine. Tout d’abord, il profite de la volonté du gouvernement chinois de promouvoir l’open source. Mais aussi de la réduction des coûts en matière d’équipement et de la fiabilité de l’environnement.

La Chine est l’un des pays où l’informatisation est galopante, et où les places de marchés restent à confirmer. Par rapport à d’autres zones du globe où les jeux étaient en partie faits entre Unix et Microsoft, et où Linux joue les troublions, la Chine reste une terre vierge où le système libre ne peut qu’occuper une place importante. Oracle confirme cette tendance. En un an, les ventes de l’éditeur sous le système d’exploitation Linux sont passées de 5% à plus de 30%, soit un tiers des solutions distribuées sous le système libre. Une part de marché qui ne peut que se prolonger et augmenter. “Chaque trimestre, nous constatons une augmentation de l’adoption (de Linux)” a déclaré Derek Williams, vice-président d’Oracle basé à Singapour. “La Chine n’a pas d’héritage sur des systèmes, donc des générations de serveurs jouent à saute moutons et il y a un grand intérêt à adopter le système le plus moderne immédiatement“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur