Oracle France et IDC créent un baromètre ‘PME’ sur les ERP

Régulations

En partenariat avec le cabinet IDC, l’éditeur, qui contrôle aujourd’hui PeopleSoft/JDE, met en place un baromètre des ventes de logiciels intégrés, visant les PME françaises

Oracle France a commandité à IDC une étude sur la pénétration des ERP dans les PME de 100 à 2.000 personnes (soit 14.290 sociétés). Il en ressort un bilan, où l’on constate que beaucoup d’entreprises moyennes se cramponnent encore à leurs logiciels verticaux ou à leurs développements sur mesure. L’intégration des données avance, mais les PME/PMI ne parviennent pas facilement à la phase critique, celle de la remise à plat des processus et de leur intégration. Il reste encore à faire! L’objectif de ce baromètre est de fournir des indicateurs sur le niveau d’équipement en ERP des PME. Oracle et le cabinet d’études IDC prévoient des publications semestrielles, émaillées de dossiers plus spécialisés intermédiaires sur certaines thématiques, comme les ressources humaines (paie, RH) en juin prochain.

La place des ERP dans les PME françaises 48% des PME françaises (de 100 à 2.000 personnes) sont équipées d’un ERP (= solution logicielle intégrant au moins deux modules d’un même éditeur -compta, gestion commerciale, paie, production, CRM..- (Oracle, SAP, PeopleSoft, JDE, Intentia…). Ce qui réprésenterait 6.870 entreprises sur 14.290. L’étude réalisée sur un panel de 300 PME représentatives (industrie, services…) constate que 20% de PME supplémentaires (soit 3.000 environ) déclarent à tort utiliser un ERP alors qu’il ne s’agirait “que” d’un seul module fonctionnel d’un éditeur d’ERP (ou “best of breed“) ou d’une offre dédiée sur différentes fonctions de gestion. Ce serait là le résultat d’une “communication agressive de la part des ténors du marché suggérant qu’eux aussi développent une solution ERP“. Autre remarque: parmi les 48% de PME équipées d’un ERP, la moitié seulement (3.580 entreprises) dispose d’un système de gestion complétement ERP, les autres ayant un système de gestion mixte ERP – best of breed. Les intentions d’achats ERP en 2005 L’enquête montre que “2004 a été une année de rédémarrage (+7%), mais on partait de très bas“, constate Alain Petrissans, consultant senior chez IDC France. 2005 s’inscrira au dessus à +9%, ce qui devrait représenter environ 1.300 nouveaux projets ERP. Mais les trois-quarts (950 environ) concerneront en réalité des entreprises déjà équipées d’un ERP: il s’agirait donc de renouvellement. Le quart restant (350 environ) concernera des entreprises qui possèdent des logiciels spécialisés, non intégrés (qualifiés de “best of breed”) qu’elles veulent changer pour un ERP. Mais IDC rappelle aussi ce marché reste très disparate: on compte, en France, 500 éditeurs de logiciels de gestion ou production, intégrés ou non, dont 50 sur le marché des ERP -et une dizaine seulement se partage 50% du marché. Et Oracle en concentre quelques-uns mais pas tous…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur