Oracle Linux : « Red Hat a besoin d’un concurrent »

Cloud

Le responsable Linux d’Oracle s’exprime, sans langue de bois. Un discours agressif, mais instructif. Signe d’un engagement fort de la firme en faveur de Linux.

Oracle est maintenant très actif sur le front Linux. Le système de fichiers Btrfs commence à être utilisé en production (chez Oracle et SUSE) et les sondes DTrace sont adaptées par la firme au noyau open source.

Nos confrères de The VAR Guy ont eu la chance de pouvoir s’entretenir avec Wim Coekaerts, vice-président senior Linux et virtualisation chez Oracle. Celui-ci fait le point sur la distribution Linux de la firme, l’Unbreakable Enterprise Kernel, et sur la concurrence.

Il rappelle que la distribution maintenue par Oracle est toute aussi open source que la RHEL ou la CentOS. Concernant Red Hat, il souligne la nécessité de lui opposer un concurrent, afin de limiter son arrogance. Amusant, sachant que cette critique est habituellement adressée par la communauté… à Oracle. À ce petit jeu, tout le monde en prend pour son grade : SUSE ? Fini. Ubuntu ? Inadapté aux serveurs.

8500 clients

Une fois fait abstraction de ces considérations un brin exagérées, certains éléments intéressants ressortent. Tout d’abord, l’offre Linux d’Oracle est utilisée par plus de 8500 clients. Elle anime également une majeure partie des infrastructures cloud de la firme.

Enfin, les développeurs travaillent pour moitié du temps à l’amélioration Linux. L’autre moitié, ils s’assurent que les outils Oracle fonctionnent au mieux sur cette offre.

Crédit photo : © Nik Frey – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur