Oracle ne démord pas de son OPA sur PeopleSoft

Cloud

L’OPA hostile d’Oracle sur PeopleSoft tourne au ‘soap opera’. Le feuilleton continue, et le scénario ne change pas?

Larry Ellison, le patron d’Oracle, n’en démord pas: il continue d’alimenter le feuilleton OPA. Le second éditeur mondial de logiciels affirme disposer de suffisamment de liquidités pour financer son OPA hostile sur PeopleSoft. 7,5 milliards de dollars quand même !

Il est vrai que le groupe se porte bien. Pour preuve de sa santé, il vient d’avertir la SEC d’une renégociation de sa ligne de crédit, qui baisse à 1,5 milliard de dollars contre 5 milliards jusqu’ici: “Nous avons revu à la baisse le montant avec les banques d’affaires car nous avons simplement dans notre bilan suffisamment de ‘cash’ sous la main” a déclaré Deborah Lilienthal, porte parole du groupe. 3% seulement du capital de PeopleSoft bougerait? Oracle disposait au 30 novembre d’une trésorerie de 8,1 milliards de dollars, de quoi rassurer les investisseurs et prolonger encore une fois l’offre sur PeopleSoft jusqu’au 13 février. Le scepticisme demeure cependant sur l’issue de l’opération, car à fin décembre l’offre d’Oracle n’aurait été acceptée que pour 12,4 millions de titres, soit environ 3% du capital de PeopleSoft. Une bien maigre moisson, loin de réunir un consensus, sauf chez ses opposants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur