Oracle patche Java en urgence

Sécurité

Une nouvelle version de l’environnement d’exécution Java corrige la faille ‘zéro day’ découverte il y a une semaine.

Petit retour en arrière: le 9 avril, l’expert en sécurité Tavis Ormandy découvrait une faille de sécurité critique touchant le composant Java Web Start. Cette faille permet très aisément de prendre le contrôle d’une machine à distance.

Alerté, Oracle jugeait alors que cette vulnérabilité ne nécessitait pas la sortie d’une mise à jour. La compagnie ayant récemment corrigé les failles de Java dans le cadre de son bulletin trimestriel, tout laissait à penser qu’il faudrait attendre près de trois mois avant de voir ce problème résolu. Cette position a été contestée par Tavis Ormandy, qui fournissait par ailleurs un exemple montrant comment exploiter cette faille.

Bien évidemment, ce qui devait arriver arriva, un groupe de pirates ayant rapidement décidé d’exploiter cette vulnérabilité à des fins peu honorables. Oracle a alors enfin décidé de réagir. Java 6 update 20 vient ainsi de faire son entrée sur les serveurs de la compagnie. Cette version modifie la façon dont Java Web Start est appelé, ce qui – dans la pratique – permet de rendre inactif l’exploitde Tavis Ormandy.

Il est dommage qu’il ait fallu attendre le pire, pour que la firme réagisse. Un couac de plus dans la communication d’Oracle. La compagnie fait toutefois amende honorable, en reconnaissant le statut critique de cette faille, comme en témoignent les notes de version de Java 6 update 20.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur