Oracle: PeopleSoft mentirait sur ses chiffres

Cloud

Oracle accuse son concurrent d’avoir gonflé ses résultats afin de tromper les actionnaires et leur faire rejeter son offre d’achat

Nouvel épisode dans l’affaire de l’OPA hostile d’Oracle contre PeopleSoft. Et cette fois, le ton monte. Oracle a accusé PeopleSoft, sur lequel il a lancé une OPA hostile, d’avoir usé de

“trucs” pour pouvoir réviser en hausse ses résultats du 2e trimestre (bénéfice par action au 2e trimestre à 13-14 cents, alors que les analystes tablaient sur 2 cents de moins). “L’affirmation de PeopleSoft d’avoir dépassé les prévisions des analystes n’est guère surprenante, en effet ils ont, eux-mêmes, admis que la moitié de leurs revenus venant de nouveaux contrats de licence ne vient pas d’une activité normale mais plutôt de ‘trucs’ comme la promesse de remboursements à hauteur de 2 à 5 fois le montant du contrat en cas de non satisfaction, de faveurs de partenaires et d’autres tactiques dignes d’une compagnie qui veut à tout prix gonfler ses résultats”, a affirmé ironiquement Jim Finn, porte parole d’Oracle. Oracle: “5 trimestres de baisse, voilà l’image réelle de PeopleSoft” Selon Oracle, ce “gonflage” des performances de PeopleSoft n’a qu’un objectif: tromper les actionnaires et leur faire rejeter son offre. Jim Finn ne manque pas d’ailleurs de rappeler que “5 trimestres consécutifs de baisse des résultats est une meilleure indication de la santé réelle des activités de PeopleSoft”. Oracle a lancé une OPA de 6,3 milliards de dollars en numéraire sur PeopleSoft, offre que la compagnie rejette estimant qu’elle est inférieure à la valeur réelle de l’entreprise. Le Conseil d’administration, qui a depuis tout fait pour tenter de contrecarrer l’offensive de Larry Ellison, continue de plaider pour une fusion avec l’éditeur de logiciels J.D Edwards, plutôt que de se laisser avaler par Oracle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur