Pour gérer vos consentements :
Categories: BusinessCloud

Oracle envisage un plan de réduction des coûts

Oracle prévoit de réduire ses coûts d’un montant qui pourrait atteindre 1 milliard $. Le plan entraînerait à partir du mois d’août des milliers de suppressions d’emplois chez le spécialiste du logiciel de gestion et des bases de données, rapporte The Information.

Le plan envisagé de réduction des coûts intervient six mois après l’annonce du rachat pour 28,3 milliards $ de Cerner, poids lourd des services IT pour le secteur de la santé. L’acquisition ajoute 28 000 employés à l’effectif mondial d’Oracle (143 000 personnes à fin mai 2022).

Par ailleurs, Oracle peine encore à rivaliser avec le top 3 mondial des fournisseurs du cloud d’infrastructure, AWS, Microsoft Azure et Google Cloud.

Or, le plan d’Oracle intervient aussi au moment où le groupe investit pour orienter vers son cloud davantage de grands comptes clients. C’est notamment le cas du groupe chinois ByteDance qui a décidé d’adosser à l’infrastructure Oracle Cloud « toutes les données » des utilisateurs américains de l’application de partage vidéo TikTok.

Aussi, deux dirigeants d’Oracle seraient sur le départ.

Coupes claires en Amérique et en Europe ?

Ariel Kelman et Juergen Lindner quitteraient la multinationale basée à Austin (Texas).

Ariel Kelman, EVP et directeur marketing (CMO) d’Oracle, a rejoint l’entreprise  américaine il y a deux ans et demi. Auparavant, il avait exercé cette même fonction de CMO chez Amazon Web Services (AWS), premier acteur mondial du cloud d’infrastructure.

Juergen Lindner est SVP et responsable marketing mondial pour le SaaS d’Oracle. Une activité particulièrement visée par la réorganisation et les suppressions de postes. Celles-ci pourraient avoir « un impact disproportionné » sur les travailleurs basés aux États-Unis et en Europe, selon une source proche du dossier citée par The Information.

Le tout dans un climat géopolitique et économique tendu.

Oracle est loin d’être la seule firme technologique à envisager des réductions d’effectifs cet été 2022. D’autres entreprises, start-up et grands groupes, prévoient de réduire la voilure pour adapter leur activité à l’évolution du marché, satisfaire les exigences d’actionnaires ou encore maintenir une trajectoire de croissance.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

La Suite Numérique : les errements d’un projet d’État

La Cour des comptes pointe les résultats insuffisants de La Suite Numérique (ex-SNAP) et évoque…

2 jours ago

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 jours ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

3 jours ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

3 jours ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

3 jours ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

3 jours ago