Oracle pousse MySQL dans le monde du big data

Bases de donnéesBig DataCloud

Loin d’abandonner le développement de MySQL, Oracle en propose un dérivé dédié aux clusters, qui dispose dorénavant d’une interface NoSQL et d’un moteur de requêtes plus véloce.

Oracle vient de livrer une nouvelle version MySQL Cluster, la mouture distribuée de l’outil de gestion des bases de données open source MySQL. Cette dernière permet de proposer un taux de disponibilité de 99,999 % et une latence très faible lors de l’accès aux informations.

MySQL Cluster 7.2 propose plusieurs nouveautés, à commencer par une nouvelle API Memcached (un système de mémoire cache distribuée), qui permet d’accéder aux clusters MySQL en mode NoSQL, faisant ainsi de cette offre une solution de choix pour le big data.

Autre amélioration, un moteur de requêtes optimisé, qui permet de multiplier les performances d’un maximum de 70 fois sur des demandes complexes. De quoi espérer rattraper des outils comme PostgreSQL, très à l’aise avec ce type de requêtes.

Des clusters multisites

Les nœuds d’un cluster MySQL pourront dorénavant être installés dans des datacenters distants (avec support de la réplication synchrone). Une avancée qui permettra de mettre en place des infrastructures de très grande taille ou affichant un très haut niveau de disponibilité. Notez que MySQL Cluster Manager 1.1.4 permet une administration plus aisée des clusters MySQL.

Oracle signale enfin que MySQL Cluster 7.2 dispose dorénavant d’une triple certification : pour Oracle Linux, pour Oracle Solaris et pour l’offre de virtualisation Oracle VM de la firme. Autant d’options de déploiement possibles pour cette solution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur