Oracle prévoit de sortir Solaris 11 en 2011

Logiciels

Solaris 11 viendra alimenter les serveurs Sparc de feu Sun Microsystems et les machines sous architectures x86.

Alors que le projet OpenSolaris frôle l’implosion, l’avenir de Solaris s’éclaircit. A l’occasion d’une présentation interne détaillant la roadmap des développement sur les cinq prochaines années, Oracle a dévoilé une pré-version de Solaris 11 programmée pour 2011, rapporte Network Computer .

Solaris 11 se présente comme une évolution majeure avec de nouvelles fonctionnalités propres au réseau, à la virtualisation, à l’évolutivité, à la maintenance et aux système de gestion de fichiers. Rien d’étonnant, la première mouture de Solaris 10 par Sun Microsystems remonte à 2005. Des changements importants au niveau du noyau du systèmes sont donc à prévoir.

Solaris 11 viendra notamment alimenter les serveurs sous processeurs Sparc de Sun (pour mémoire acquis par Oracle en janvier 2010 pour 7,5 milliards de dollars) afin de proposer des solutions optimisées, dans les performances comme dans les coûts d’exploitation et de maintenance, pour les applications d’Oracle, notamment Oracle 11g.

Oracle entend d’ailleurs poursuivre les développements des Sparc avec une gamme M dédiée aux environnements critiques et à forte évolutivité, et une série T orientée vers l’optimisation de la consommation d’énergie pour les grands ensembles de serveurs.

L’entreprise de Larry Ellison rappelle cependant que Solaris sera également disponible sur les architectures x86 tout comme le reste des progiciels maison. En mettant en oeuvre une offre de bout-en-bout matériel-logiciel tout en conservant une souplesse d’adaptation des environnements et solutions, Oracle fourbit ses armes pour affronter IBM sur son propre terrain. Ce n’est peut-être pas un hasard si ce dernier a récemment stoppé la vente des serveurs Solaris alors que Dell et HP ont signé des accords de distribution avec Oracle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur