Oracle profite de VirtualBox 4 pour faire le ménage dans les licences

CloudOpen SourceVirtualisation

Une seule licence est désormais proposée pour les binaires comme pour les sources de l’application de virtualisation héritée de Sun Microsystems.

Oracle a délivré hier, mercredi 22 décembre, la version 4 de VirtualBox, l’application de virtualisation pour poste de travail hérité du rachat de Sun Microsystems. Disponible sous Windows, Mac et Linux, elle permet d’exécuter des OS invités et leurs applications à partir de l’environnement hôte. Oracle VM VirtualBox 4.0 améliore l’interface utilisateur, notamment en introduisant la prévisualisation du système invité et en permettant sa personnalisation. Le support de la mémoire vive s’étend désormais à 2 Go, les échanges de fichiers entre systèmes virtuels s’en voit simplifiée, le support du PCI Express assuré, etc. On retrouvera toutes les nouveautés sur cette page.

Si les améliorations fonctionnelles sont notables, Oracle a également décidé de clarifier la question des licences. Finies les deux versions, l’une open source l’autre propriétaire, au profit d’une seule disponible sous licence GPL v2. Celle-ci réunit tant les binaires que les sources de l’application (disponibles ici), ouvrant ainsi la porte des fichiers exécutables aux distributeurs open source. Une bonne nouvelle et un signe fort de l’engagement d’Oracle envers la communauté du libre, du moins pour ce qui concerne cet hyperviseur.

L’initiative d’Oracle unifie donc les versions et règle la question du support de l’USB 2.0 (précédemment uniquement disponible dans la version propriétaire). Celui-ci sera disponible selon les besoins grâce au système d’extensions nouvellement proposé. A la manière des modules complémentaires de Firefox (qui en font un des atouts de son succès), l’Oracle VM VirtualBox Extension Pack permettra à la communauté d’enrichir rapidement et efficacement l’application.

Avec VirtualBox 4, Oracle introduit les extensions et ouvre son hyperviseur à la communauté
Avec VirtualBox 4, Oracle introduit les extensions et ouvre son hyperviseur à la communauté

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur