Oracle rachète Pillar -et restituerait 544M$ à…Larry Ellison…

Réseaux

Pillar Data Systems, la start-up financée par Larry Ellison, patron d’Oracle, entre finalement dans le giron. Retour à la case ‘banque’: prenez 544 millions

Ce pourrait être comme au Monopoly -mais sans grands risques. Financez une start-up sur vos fonds personnels, même longtemps, tant que vous avez l’assurance d’un repreneur tout désigné: votre entreprise. Et un jour, vous récupérez la mise.
C’est l’histoire de Pillar Data Systems. Cette jeune pousse, spécialiste de la sauvegarde de données, avait tout d’une ‘start-up’ californienne, – née en Israël. Elle est partie du concept, alors relativement nouveau -ou vendu comme tel- de faire la synthèse entre serveurs NAS et systèmes SAN en réseau -dans une configuration “unifiée”.
Il n’a jamais été un secret que son ‘business angel n’était autre que Larry Ellison, soi-même, p-dg d’Oracle, actionnaire majoritaire de Pillar avec 55% des actions.
Plusieurs années de suite, il a dû mettre à la poche, donc sur ses fonds personnels, dont un chèque de 200 millions dès la 2è années pour assurer le décollage de cette start-up aux couleurs “green IT” avant l’heure.

Selon le Wall Street Journal, L. Ellison aurait investi depuis la création de Pillar “un total de 544 millions de dollars“.
Le montant de l’acquisition n’est pas divulguée, mais un porte-parole d’Oracle a confirmé qu’il a été fixé par la direction “indépendante“.  A la suite de la publication d’un communiqué laconique, la-dite direction a refusé de commenter. On sait seulement que le paiement sera étalé sur 3 ans et ne sera réalisé que si Pillar remplit ses objectifs commerciaux (et au prorata, sans doute).
Pour rappel, Pillar a été créée en 2001 en Israël, et compte environ 325 personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur