Oracle rejette le prix de 8,2 milliards voulu par BEA

Logiciels

La firme de Larry Ellison rejette le prix de 21 dollars par action, soit 8,2 milliards de dollars, demandé par le ‘board’ de BEA Systems

Se fera ou se fera pas ? Oracle n’est pas ou pas encore prêt à mettre n’importe quel prix pour faire l’acquisition de l’éditeur BEA Systems. Le géant des bases de données a fait savoir qu’il avait reçu ce 23 octobre une réponse à son offre rehausée à 17 dollars par action.

Oracle vient de répondre ce 25 octobre qu’il refusait -pour le moment, du moins ?- de rechérir à 21 dollars, montant que les administrateurs de BEA demandent -ce qui équivaudrait à payer 8,2 milliards, au lieu des 6,66 proposés initialement.

Apparemment, aucune autre compagnie considère que BEA vaut 17 euros l’action, encore moins 21 dollars…” a répondu, par écrit, Charles Phillips, actuel “president” d’Oracle.

Donc BEA n’est pas à vendre… – sauf à y mettre vraiment le prix !

La réponse d’Oracle signifie-t-elle que l’on s’oriente vers un compromis entre 17 et 21 dollars – soit 19 dollars ? Ou faut-il en conclure qu’Oracle est moins intéressé qu’il ne l’a laissé entendre ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur