Oracle reprend le contrôle de la JVM de Mac OS X

Réseaux

Suite à un accord signé entre Apple et Oracle, l’OpenJDK sera utilisé pour les prochaines versions de la JVM de Mac OS X. Bonne ou mauvaise nouvelle?

Le communiqué de presse est tombé vendredi dernier : Apple et Oracle vont collaborer autour de Java. La firme de Cupertino proposera dorénavant une JVM (Java Virtual Machine) basée sur le projet OpenJDK. Cette annonce vaut aussi bien pour Java SE 6 que pour le futur Java SE 7, et ce, sous Mac OS X Snow Leopard comme sous Mac OS X Lion.

Sur le papier, ce rapprochement est plutôt une bonne nouvelle. Toutefois, la réalité est moins glorieuse : Apple abandonne purement et simplement sa machine virtuelle Java au profit de l’OpenJDK standard d’Oracle. Un élément confirmé par les déclarations de Bertrand Serlet, vice-président senior software engineering d’Apple : « Nous sommes ravis de travailler avec Oracle pour que nos utilisateurs continuent de bénéficier d’une version Java très performante sur Mac. Nos utilisateurs pourront ainsi obtenir la version la plus récente et la plus stable de Java directement auprès d’Oracle. »

Mac OS X était jusqu’alors très populaire chez les développeurs Java, qui appréciaient la rapidité et le niveau d’intégration de la JVM proposée par Apple. Sans surprise, cette annonce ne provoque donc qu’un enthousiasme très modéré chez les programmeurs.

Pire, un mouvement de fond semble se profiler chez Oracle. Il consisterait à rassembler tous les grands acteurs autour de l’OpenJDK, afin de purement et simplement expulser les solutions alternatives, comme celle créée par Google pour Android ou celle initiée par la fondation Apache (Harmony). Voilà qui n’aidera pas à détendre les relations entre Oracle et la communauté open source déjà bien malmenées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur