Oracle : résultat en forte hausse à +42%, les ventes suivent…

Cloud

La marge nette d’Oracle a fait un bond de 42 %, tandis que le chiffre d’affaires enregistre une hausse de 18 % sur le trimestre fiscal écoulé -une belle progression due pour l’essentiel aux multiples acquisitions

Passé l’effet d’annonce, les investisseurs ont exprimé leur déception sur les résultats d’Oracle, en particulier sur les ventes qui, à 3,47 milliards de dollars (+18 %) pour son dernier trimestre fiscal clos le 28 février, sont en dessous des attentes du marché, à 3,53 milliards.

Pourtant, Oracle n’a pas à rougir de ses résultats, d’aucuns s’en contenteraient ! Certes, les ventes de bases de données accusent un léger ralentissement de leur progression, mais il est compensé par les ventes d’applications. Les acquisitions de PeopleSoft et de Siebel commencent à porter leurs fruits. La division bases de données et middleware reste largement dominante, mais avec un chiffre d’affaires de 820 millions de dollars, elle n’a progressé que de 5 %. La progression des ventes de licences sur les applications est très nette, 77 % à 269 millions de dollars, dont 22 pour Siebel ce qui est meilleur qu’attendu. Pour expliquer un tel bond, il faut rappeler que les commerciaux de PeopleSoft ont poussé sur les ventes, le trimestre qui a précédé l’acquisition du groupe par Oracle ! Mais le plus remarquable dans les résultats d’Oracle provient des services et mises à jour, la ‘maintenance’ dont les ventes ont progressé de 23 % à 1,7 milliard de dollars, pour représenter aujourd’hui 49 % des revenus du groupe. D’une année sur l’autre, le bénéfice par action a progressé de 4 cents, passant à 14 cents, pour un résultat net en progression de 42 % à 765 millions de dollars, ce qui aurait du satisfaire les investisseurs. Mais sur la Bourse électronique de New York, le titre a reculé de -3 %. Lors d’une conférence téléphonique, évoquant le futur immédiat du groupe, le discours de Larry Ellison s’est concentré sur la technologie de recherche Secure Enterprise Search 10g, qui selon le CEO d’Oracle devrait être une “véritable catalyse” pour la progression de la société et booster la pénétration de 10g sur le marché. Pour son quatrième trimestre fiscal, qui se terminera le 31 mai, Oracle prévoit un chiffre d’affaires dans une fourchette de 4,38 à 4,54 milliards de dollars, soit une progression de 13 % à 17 %, et un BPA de 21 à 23 cents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur