Oracle : bénéfice trimestriel en hausse, revenus en baisse

Régulations

Toujours performant dans le logiciel d’entreprise, mais en recul dans le hardware, Oracle a vu son bénéfice net croître de 11 % à 2 milliards de dollars et ses revenus reculer de 2 % à 8,2 milliards de dollars au premier trimestre de son exercice 2013.

Malgré le recul de ses ventes de matériel informatique, Oracle a généré un bénéfice net de 2 milliards de dollars au premier trimestre de son exercice 2013 clos le 31 août, soit une progression de 11 % par rapport à la même période de l’an dernier (norme GAAP). À 41 cents, le bénéfice par action de l’entreprise a gagné 15 %.

Quant au résultat opérationnel d’Oracle, il a progressé de 7 % à 2,9 milliards de dollars sur le trimestre, pour une marge de 35 %. En revanche, le chiffre d’affaires du groupe américain a perdu 2 % à 8,2 milliards de dollars. Ce résultat est en deçà des attentes du marché.

Le logiciel reste une valeur sûre

Aux côtés d’acteurs tels que SAP, IBM et Microsoft, Oracle est une référence mondiale du logiciel d’entreprise et des bases de données. À l’inverse, sur le marché du matériel, où la multinationale s’active depuis le rachat en 2010 de Sun Microsystems, Oracle peine à s’imposer face à IBM et d’autres poids lourds américains, dont HP et Dell.

Ainsi, les revenus générés par Oracle sur la vente de serveurs et systèmes de stockage ont plafonné à 779 millions de dollars sur le trimestre, soit une chute de 24 % par rapport à la même période l’an dernier.

En revanche, les ventes de nouvelles licences de logiciels et d’abonnements aux solutions proposées en mode cloud ont progressé de 5 % à 1,6 milliard de dollars sur le trimestre. Par ailleurs, les mises à jour de licences et le support produit ont augmenté de 3 % pour atteindre 4,1 milliards de dollars au premier trimestre de l’exercice en cours.

Jeudi soir au Nasdaq, l’action Oracle a clôturé en baisse de 52 cents à 32,26 dollars.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur