Résultats décevants d’Oracle au troisième trimestre malgré un bénéfice stable

RégulationsServeurs

Oracle, qui a vu son bénéfice stagner à 2,5 milliards de dollars au troisième trimestre, déçoit les marchés faute de ventes satisfaisantes de serveurs et nouveaux logiciels.

Pénalisé par la baisse de ses ventes de matériel et nouvelles licences de logiciels, Oracle a présenté mercredi 20 mars des résultats trimestriels inférieurs aux attentes du marché.

Au troisième trimestre de son exercice fiscal 2013 décalé, Oracle a réalisé un chiffre d’affaires de 8,95 milliards de dollars, en recul de 1 % par rapport à la même période l’an dernier. Les analystes tablaient sur un CA de 9,38 milliards de dollars.

Les nouvelles licences et le cloud perdent 2 %

Dans le détail : les revenus générés par la vente de nouvelles licences de logiciels et les abonnements cloud ont plafonné à 2,33 milliards de dollars, soit une perte de 2 % sur un an, alors que la société américaine tablait sur une hausse du segment de 3 % à 13 % !

En revanche, la mise à jour de licences et la maintenance de logiciels a progressé de 7 % à 4,34 milliards de dollars. Ainsi, dans son ensemble, le segment logiciels affiche un chiffre d’affaires trimestriel de 6,67 milliards de dollars, en hausse de 4 %.

Sans surprise, la vente de matériel – serveurs – a continué à baisser sur le trimestre clos le 28 février. Le segment (produits et support) a chuté de 16 % à 1,24 milliard de dollars. Et les revenus des services ont perdu 8 % à 1,04 milliard de dollars.

Quant au bénéfice net de la référence mondiale du logiciel d’entreprise et des bases de données, il est resté stable à 2,5 milliards de dollars, ou 52 cents par action sur le trimestre.

La publication de ces résultats décevants a été sanctionnée par Wall Street. L’action Oracle a chuté de 7,20 % à 33,19 dollars au Nasdaq hier soir, lors des échanges après-Bourse.

Retour à l’embellie au T4 ?

Safra Catz, copresidente et directrice financière d’Oracle, estime que les ventes de nouvelles licences et d’abonnements cloud vont croître au quatrième trimestre, alors que les ventes de serveurs resteront en berne.

Enfin, la direction du groupe table sur un bénéfice par action hors éléments exceptionnels compris entre 85 et 91 cents, avec un chiffre d’affaires global dont la croissance serait comprise entre -1 % et +4 % hors effets de change.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur