Oracle revendique une vague de nouveaux clients…

Régulations

Postjustification de ses rachats dispendieux? Reconnaissance des marques acquises à coup de milliards? Le géant des bases de données dresse une liste très basique d’une sélection de nouveaux clients entre les pays du Golfe persique, la Hongrie et… la France. Mais pas (encore) de part de marché à l’appui

Oracle Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA) se flatte de compter une foule de nouveaux clients -dont une bonne partie, non précisée, ayant choisi des solutions JD Edwards et Peoplesoft.

Parallèlement, en Amérique du Nord, le groupe revendique une augmentation de ses ventes auprès des PME qui choisiraient de remplacer des solutions Microsoft par celles d’Oracle (JDE, PeopleSoft compris) -cette affirmation n’étant pas non plus étayée par des statistiques. De même, certains clients ayant évalué SAP, se tourneraient ensuite vers Oracle… Le produit grand gagnant serait la “suite” E-Business, car elle répondrait mieux que les produits concurrents à la mise en conformité des process avec les standards. Et de citer pour les Etats-Unis et le Canada, parmi 20 nouveaux clients, Albany Molecular Research Inc., Davaco, Merichem Company, New Brunswick Scientific Co., Red Dot Corp. and USA Technologies. Sur l’Europe et l’Afrique, s’agissant du dernier trimestre écoulé, Oracle cite le bon développement de son portefeuille ERP: E-Business Suite, PeopleSoft Enterprise, JD Edwards EnterpriseOne et JD Edwards World. Parmi les nouveaux clients ayant choisi PeopleSoft récemment sont notamment cités ABN AMRO, Aegon et Robeco (Pays-Bas), l’Université d’Anvers (Belgique), la banque Caixa, Seur Geopost et Udad.St Pablo CEU (Espagne). Parmi les nouveaux clients ayant retenu l’offre JDE figurent Al Tayer Group (Etats du Golfe), D&D, Elektro Profi et Tigp (Hongrie). Dans le secteur de la distribution, Oracle a marqué des points auprès de WH Smith et John Lewis (Royaume-Uni), Carrefour et Eram (France). Suit une longue liste de clients, rangés par secteurs d’activité, ayant acquis ou élargi un portefeuille Oracle. Pour la France, sont cités le MINEFI (Ministère de l’Economie et des Finances), EDF, Kiloutou et AFP (Agence France Presse).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur