Oracle s'allège, engrange et revendique des parts face à SAP

Logiciels

En publiant ses résultats trimestriels, Oracle affiche encore de solides résultats, réduit ses effectifs et déclare prendre des parts de marché à SAP

Ce 17 décembre, Oracle qui publiait de bons résultats trimestriels, n’a pas craint d’afficher de nouvelles réductions d’effectifs.

Sur le 2è trimestre de l’actuelle année fiscale (au 30 novembre), le géant du logiciel reconnaît, dans son rapport aux actionnaires, avoir allégé les effectifs de 1.273 postes (départs, suppressions de postes). Le nombre total de salariés s’élève aujourd’hui à 86.657 personnes.

Plus de la moitié des réductions de postes proviendrait de coupes effectuées sur la région Asie-Pacifique, puis EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) et enfin l’Amérique du Nord. Les postes les plus touchés concerneraient le consulting.

Pourtant, Oracle continue d’engranger de bons résultats. Pour un chiffre d’affaires en progression de +4% à 5.858 millions de dollars (2è trimestre au 30/11), le résultat net trimestriel est en hausse de +12% et s’élève à 1.458 millions de dollars, ce qui se traduit par un bénéfice action de 39 cents, supérieur à ce qui était attendu.

Pour le trimestre en cours, les chiffres s’inscriraient dans cette même bonne tendance.

En parallèle, Oracle, toujours en attente de la reprise de Sun Microsystems (après l’engagement pris avec Bruxelles sur MySQL) ne cache pas sa motivation pour concurrencer son challenger de toujours : SAP.

Dans l’euphorie de ces bons chiffres, Oracle continue d’affirmer qu’il a pris des parts de marché au géant européen de l’ERP et de la BI, “dans toutes les régions du monde“. Mais sans donner d’autres précisions.

Or, il est difficile d’y voir clair. Des chiffres récents du Gartner (publié au 2è trimestre 2009) sur le marché nord-américain de l’ERP, n’affichaient pas vraiment de gagnant. La part de marché de SAP garde de l’avance. Elle aurait reculé de 28,3% en 2007 à 26,8% en 2008. Et celle d’Oracle aurait également fléchi, de 12,9% à 12,7%.

Des statistiques récentes montrent qu’en fait c’est un troisième acteur du marché qui tire les marrons du feu: Sage. Sa part de marché aurait cru de presque 1%, de 7,2% à 8%, devant Infor, qui restait à 6,1% . Les autres éditeurs de logiciels grignoteraient un peu plus ce marché en passant de 41,7 à 42,7%.

LIVRES BLANCS : BIBI, Business Intelligence:Comment optimiser la “valeur client” ? grâce aux applications Oracle Business Intelligence (BI). Document de synthèse gratuit, cliquer ici. Guide de référence pour les PMEOptimisez la productivité et l’efficacité de votre entreprise, quelle que soit sa taille. Livre blanc, à télécharger, gratuitement: cliquer ici

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur