Oracle se méfie-t-il des noms arabophones ?

Régulations

Pour télécharger le nouveau logiciel de virtualisation de l’éditeur, il vaut mieux avoir un nom bien occidental…

Ce lundi 13 novembre, Oracle lançait Oracle VM, son premier logiciel gratuit de virtualisation. Le logiciel est téléchargeable sur une page dédiée du site de l’éditeur mais avant d’obtenir l’application, il faut entrer quelques informations personnelles. Normal.

Mais selon un lecteur de Silicon.fr, en entrant un nom à consonance arabe, comme Ben Mabrouk Mohamed avec adresse et pays France (Union Européenne), et après avoir accepté les conditions, un message vous prévient qu’il y aura une vérification des regulations d’exportation de logiciels, et que cette enquête pourrait durer 2 jours. Une enquête liée à la lutte contre le terrorisme.

“Votre accès à ce système est momentanément retardé pendant le traitement de vos informations d’enregistrement conformément aux lois et réglementations en vigueur aux Etats-Unis en matière d’administration des exportations. Ce traitement peut prendre jusqu’à deux jours”, peut-on lire dans ce message.

Par contre,“en vous inscrivant avec un nom anglo-saxon ou européen, genre Jake Brown, vous arriverez sans problème et aussitôt sur la page de téléchargement”, explique notre lecteur… Troublant.

Nous avons tenté de reproduire l’expérience ce matin, et en effet, les noms d’origine arabes provoquent systématiquement l’apparition de ce message. Un nom bien français ou bien américain permet en effet de télécharger directement le logiciel.

Nous avons contacté le service de presse d’Oracle qui pour le moment n’a pas obtenu de la part du groupe des explications quant à cette affaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur