Oracle se propose de grandir encore: Agile Software pour 495 M$

Régulations

Oracle n’est toujours pas rassasié. A peine a-t-il signé avec Hyperion (la
bagatelle de 3,3 milliards de dollars!), il veut avaler le champion du cycle de
vie des produits

Oracle se dit prêt à débourser encore un demi-milliard de dollars, pour s’offrir Agile Software, spécialiste du PLM (Product Life Manager), la gestion du cycle de vie des produits.

Le géant du logiciel d’entreprise fait une offre à 8,10 dollars par action, soit un bonus de 14 %. A peine la nouvelle diffusée, la cote d’Agile Software a pris 13 % et celle d’Oracle a gagné 4 cents à 18,88 dollars.

Le PLM regroupe les activités de design, d’ingénierie, de documentation, de production, de distribution et de support des produits conçus et distribués par l’entreprise, qu’il s’agisse des produits de base, matières premières, pièces détachés, ou des produits finis.

Les solutions d’Agile devraient servir de fondation à une future offre Oracle PLM qui viendra compléter avantageusement le catalogue déjà bien rempli des progiciels de gestion du géant américain des bases de données et des ERP.

L’un des objectifs des solutions de PLM, qui justifie clairement l’acquisition d’Agile par Oracle, porte sur les régulations (compliance) industrielles et gouvernementales auxquelles sont de plus en plus soumises les entreprises. Un véritable casse tête auquel le PLM apporte une solution capable de prendre en compte la complexité et la diversité de l’entreprise.

Une acquisition qui vient donc habilement et stratégiquement compléter l’offre ERP et CRM d’Oracle. Un moyen également de diversifier son offre afin d’élargir le terrain qu’il occupe face à SAP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur