Oracle se renforce dans les logiciels pharmaceutiques

Logiciels

L’éditeur pourrait s’offrir le californien Relsys

Hermétique (pour le moment) à la crise, Oracle a annoncé une énième acquisition. L’éditeur de progiciels est en effet en phase de négociations afin de racheter Relsys, un spécialiste des logiciels pharmaceutiques, de la vigilance pharmaceutique et du management du risque. Le montant de la transaction n’est pas connu. Elle devrait être bouclée avant la fin du semestre.

Le groupe américain entend ainsi se renforcer dans les solutions logicielles dédiées au secteur de la santé et de la « pharmacovigilance » (du développement de produits cliniques au suivi des patients après la mise sur le marché).

Créé en 1987, Relsys s’est lancé sur ce segment de marché avec la première version de son logiciel Argus lancée en 1997 auprès des groupes pharmaceutiques et biotechnologiques.

Rappelons que pour son troisième trimestre fiscal, Oracle a encore une fois dépassé les attentes avec un bénéfice net en repli de 1% à 1,3 milliard de dollars. Mais hors éléments exceptionnels et rapporté au nombre d’actions, ce bénéfice atteint 35 cents, au-delà des attentes du marché qui n’espérait que 32 cents.

Une réussite telle que le groupe va pour la première fois de son histoire verser un dividende à ses actionnaires. “Nous nous engageons à créer de la valeur pour nos actionnaires par l’innovation technologique, des acquisitions stratégiques et des achats d’actions, et maintenant par [le versement] d’un dividende“, a déclaré la numéro deux du groupe, Safra Catz, citée dans un communiqué. Ce dividende sera de 5 cents par action. Une première depuis 1977 !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur