Pour gérer vos consentements :
Categories: LogicielsProjets

Oracle va-t-il couper les vivres de Java EE ?

Après avoir perdu son procès contre Google à propos de l’utilisation d’API Java dans Android, Oracle limiterait peu à peu ses efforts de financement consacrés à Java. La technologie (plateforme et langage) est détenue par Oracle depuis le rachat en 2010 de Sun Microsystems. Pour Java Enterprise Edition (Java EE), les efforts de développement auraient même été gelés, rapporte Ars Technica.

Des employés d’Oracle qui travaillaient sur Java EE auraient été contraints de se consacrer à d’autres projets, et en auraient informé des développeurs tiers. Tous s’interrogent sur le devenir de la technologie utilisée par des « centaines de milliers d’applications » d’entreprise et Internet… Oracle qui a déjà sonné le glas ou cédé des projets Open Source tombés dans son escarcelle (OpenSolaris, OpenOffice), n’a pas précisé ses plans concernant Java EE. L’écosystème est dans l’expectative.

L’écosystème Java fragilisé ?

« Sans un investissement et un pilotage continus, chaque partie de l’écosystème Java risque de se fragiliser, même chose pour l’industrie IT mondiale » qui s’appuie sur cette technologie, a alerté un ancien spécialiste Java d’Oracle et actuel membre d’un collectif nommé Java EE Guardians. Ce groupe a lancé une pétition en ligne à l’attention des dirigeants d’Oracle.

Il s’agit d’amener l’éditeur à préciser comment l’entreprise entend préserver l’intérêt de Java, Java EE et l’écosystème. Et à livrer Java EE 8 dans les délais, le tout avec des fonctionnalités qui satisfont la communauté et l’industrie. Les pétitionnaires veulent aussi inciter l’entreprise américaine à coopérer davantage avec la communauté, ou à lui transférer la propriété de Java EE 8…

Il semble peu probable qu’Oracle opte pour cette dernière option, à l’heure où l’entreprise veut défendre en appel sa propriété intellectuelle face à Google.

Lire aussi :

Craig Muzilla, Red Hat : « le Java Community Process doit perdurer »
DevNation 2016 : Red Hat met Windows et microservices au cœur de Java
API sous copyright : un cauchemar pour les développeurs

crédit photo © Katherine Welles / Shutterstock.com

Recent Posts

Cambridge Analytica, le retour : Zuckerberg poursuivi aux États-Unis

Un procureur américain considère Mark Zuckerberg personnellement responsable des conséquences de l’affaire Cambridge Analytica sur…

21 heures ago

ITSM : EasyVista change avec Patrice Barbedette CEO

Patrice Barbedette (ex-Oracle) pilote la nouvelle phase de croissance d'EasyVista en Europe et à l'international,…

21 heures ago

Gestion de données : Databricks muscle sa direction juridique

Databricks a recruté sa responsable juridique et vice-présidente chez DocuSign pour soutenir l'exigence de conformité…

23 heures ago

Microsoft Build 2022 : beaucoup d’IA…et du Metavers au menu

A l’occasion de Build, sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, Microsoft a fait la part…

1 jour ago

Taxe GAFA : pas avant 2023…au mieux

Très attendue, la réforme de taxation internationale des géants du numérique - dite taxe GAFA…

1 jour ago

DevOps : GitLab 15 parie gros sur l’observabilité

Avec la v15 de sa plateforme, GitLab ambitionne d'améliorer sa proposition de valeur dans la…

2 jours ago