Oracle veut rendre Linux plus sûr

Sécurité

Avec ce nouvel apport, Linux gagne en fiabilité. En étant le premier à intégrer cette technologie, il laisse la concurrence sur place

Oracle et Emulex s’attaquent à l’intégrité des données sur les systèmes d’exploitation Linux. Les deux compagnies ont ainsi développé un support pour le Protection Information Model du comité technique T10.

Cette technologie permet de s’assurer que les données sont correctement écrites sur des systèmes SCSI. Elle s’applique de façon plus générique aux transferts de données effectués entre les applications et les bases de données. Cet apport sera intégré à la branche 2.6.27 du noyau Linux.

« Depuis plus de dix ans, Oracle a été un membre à part entière de la communauté Linux. Ce projet, créé en partenariat avec Emulex, apporte des fonctions d’intégrité des données de classe professionnelle à Linux. C’est un nouvel exemple de l’engagement d’Oracle en faveur de l’amélioration de Linux pour tous les utilisateurs », a déclaré Andrew Morton, mainteneur du noyau Linux 2.6.

Oracle continue donc à participer au renforcement des fondations Linux, un mouvement qui a débuté avec son offre Unbreakable Linux (basée sur une Red Hat). Depuis, la compagnie a lancé d’autres projets, comme le système de fichiers à tolérance de panne Btrfs. Il propose des fonctions de réparation et une administration simplifiée. Btrfs est encore en cours de développement, mais il adressera la problématique des systèmes de stockage massifs, courants dans les centres informatiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur