Oracle VM 3.0 : jusqu’à 4 fois moins cher que VMware?

Réseaux

Avec son offre VM3.0 de virtualisation et de gestion de serveurs, Oracle martèle sa supériorité face à “une autre solution du marché” – c’est VMware, bien sûr…

Le géant des bases de données, profitant du savoir-faire hardware et middleware de Sun Microsystems, mais aussi de l’acquisition de Virtual Iron, n’hésite pas à se positionner comme challenger du champion de la virtualisation – VMware (“l’autre solution“…)

Cette version 3.0, qui repose notamment sur Xen (Open source) apporte de “nouveaux mécanismes de gestion basés sur des règles, la gestion avancée du stockage via l’API de ‘plug-in’ Oracle VM Storage Connect, la gestion centralisée de la configuration réseau, une plus grande facilité d’utilisation et le support du format OVF (Open Virtualization Format).
Il s’agit d’aider à déployer, gérer et optimiser l’ensemble des systèmes applicatifs et pas seulement les serveurs”.
Autre formulation de sa spécificité: Oracle VM 3.0 s’appuie sur une approche de la virtualisation pilotée par les applications.

Les DSI vont devoir fournir des ressources informatiques internes “un peu comme pourrait le faire un fournisseur de services externes, en assurant un déploiement rapide et une gestion efficace des applications critiques.
Cette approche de virtualisation centrée sur les applications doit permettre de “déployer une infrastructure solide capable d’accompagner la transformation opérationnelle des datacenters“, explique un analyste.

A noter que, outre les modèles Oracle VM Templates, cet Oracle VM 3.0 supporte le déploiement d’assemblages virtuels constitués de plusieurs machines virtuelles prédéfinies et préconfigurées. Toutes les règles de gestion/administration y sont  associées, “ce qui facilite la mise à disposition et l’exploitation intelligentes dans des environnements virtualisés ou des clouds“.

Toute la procédure de mise en route d’une machine virtuelle (VM) peut être automatisée, et devient donc réplicable à volonté. Oracle déclare posséder un catalogue de plus de 90 modèles de VM applicables pour des applications, le middleware ou les bases de données.

Jusqu’à 160 CPU…
– Oracle VM 3.0 permet une montée en charge qui serait 4 fois supérieure à la précédente version [32 CPU] ;  elle supporte jusqu’à 128 CPU virtuelles par machine virtuelle. “Et cela pour un coût largement inférieur“.
Les tests ont permis de démontrer qu’Oracle VM 3.0 supporte jusqu’à 160 CPU physiques et 2 TO de mémoire avec les serveurs Sun Fire X4800 M2 d’Oracle“.

Oracle VM 3.0 exécutant des machines virtuelles Oracle Linux est “4 fois moins cher” [que VMware sur des machines virtuelles Red Hat Enterprise Linux].  Le produit est téléchargeable gratuitement, sans coût de licence. Seul le support est payant et “à un prix très abordable dans le cadre d’un simple modèle d’abonnement par serveur” – abordable mais non précisé…

Avec le support des meilleurs matériels et systèmes d’exploitation tels qu’Oracle Linux, Oracle Solaris et Microsoft Windows, ainsi que la gratuité des licences, les clients peuvent faire d’Oracle VM 3.0 leur solution de référence pour la virtualisation des serveurs de l’ensemble de leurs datacenters“.

Côté administration/supervision, Oracle VM Manager 3.0 s’appuie sur Oracle Application Development Framework (ADF) et Oracle WebLogic Server 11g, via une interface Web et un simple navigateur.
____________

En résume, les innovations de VM 3.0 sont:
– infrastructure de plug-in Storage Connect;
– configuration et gestion centralisées du réseau ;
– amélioration de la facilité d’utilisation
– fonctions de gestion avancées et basées sur des règles (pour automatiser la planification dynamique des ressources et la gestion de l’alimentation des serveurs);
– support du standard OVF (Open Virtualization Format).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur