Orange : 810.000 iPhone vendus, 300.000 abonnés pour Orange TV

Cloud

Mais l’opérateur pourra-t-il compter sur ces deux leviers cette année ?

Lors de la présentation de ses résultats annuels conformes à ses objectifs, Orange a également détaillé les performances des produits qui ont fait le plus de buzz depuis plusieurs mois : l’iPhone d’Apple et son nouveau bouquet TV aux contenus exclusifs.

Pour l’iPhone, pas de surprise, le terminal à la pomme a représenté un jackpot pour le groupe. Pas moins de 810.000 combinés ont été écoulés depuis son lancement en novembre 2007. Entre décembre et février, plus de 200.000 iPhone ont trouvé preneur ! L’iPhone 3G s’est vendu à 450.000 exemplaires en six mois.

Cette belle performance a permis une “croissance dans le mobile”pour Orange en France, a souligné le directeur financier Gervais Pellissier. Car les propriétaires de l’iPhone sont d’abord des nouveaux clients. Orange a ainsi recruté près d’un million d’abonnés en 2008, creusant ainsi l’écart avec SFR (25,2 millions de clients contre 19,7 millions).

En tout, l’eco-système iPhone a permis à Orange d’engranger 139 millions d’euros de bénéfices annuels. Mais la poule aux oeufs d’or pourrait disparaître.

Orange a en effet perdu l’exclusivité qui le liait à Apple pour 5 ans. La concurrence peut donc vendre le terminal et SFR a déjà annoncé une disponibilité pour le 8 avril. Pour autant, SFR s’est parfaitement aligné aux tarifs de l’opérateur historique. Du coup, beaucoup pensent que les performances d’Orange seront moins impactées par la décision du Conseil de la concurrence. A moins que Bouygues Telecom ne joue vraiment le jeu de la concurrence. Wait and see.

Du côté de la télévision, Orange a lancé un ambitieux projet articulé autour de contenus exclusifs (football, cinéma, séries) visant clairement le monopole de Canalsat dans la télévision payante.

A ce jour (fin février), Orange Sport et Orange Cinéma Séries comptent 300.000 abonnés payants contre 130.000 à fin décembre. La sauce semble prendre notamment grâce au match du samedi soir de Ligue 1. “Nous avons plutôt gagné des abonnés nouveaux qui n’avaient pas de télévision payante avant”, commente Gervais Pellissier.

Mais là encore, la justice est passé par là suite à des plaintes de la concurrence. Le tribunal de commerce estime qu’il est anti-concurrentiel d’associer un abonnement ADSL à la fourniture de contenus. Pour les juges, non seulement offre ADSL et contenus peuvent être vendus séparément mais en plus, cette stratégie d’exclusivité constitue une concurrence déloyale car “cette vente subordonnée permet à FT (France Télécome) d’acquérir une clientèle qu’elle détourne de ses concurrents“.

Orange a fait appel, il estime que cette décision remet en cause le vente liée mais ne l’oblige pas à proposer ses contenus à la concurrence. Ce que cette dernière conteste : SFR s’est ainsi dit “prêt à proposer Orange Foot le plus rapidement possible sur (son) réseau”.

Pour Didier Lombard, p-dg de l’opérateur, ” les contenus constituent l’oxygène [des] réseaux“. Et de préciser : “je pense que nous serons bientôt réintégrés dans nos droits”.

Les programmes proposés par les fournisseurs d’accès conditionnent désormais le choix d’un opérateur et c’est sur cet axe qu’Orange s’est positionné. En perdant l’exclusivité sur certains de ces contenus, Orange risque de devoir changer de stratégie. La croissance de son parc d’abonnés pourrait donc s’en ressentir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur