Orange couvre 74% de la population en 4G

4GMobilitéOperateursProjetsRéseaux

Orange récolte les fruits de ses déploiements LTE à marche forcée et revendique 4 millions d’abonnés 4G aujourd’hui. La conquête du marché se déplace maintenant sur la 4G+.

Lors de sa présentation de ses résultats annuels, mardi matin, Orange inscrivait 3,7 millions de clients à son offre mobile 4G au 31 décembre 2014. Quelques heures plus tard, l’opérateur communiquait sur son offre mobile très haut débit pour annoncer que « plus de 4 millions de clients » avaient adopté la 4G, sans toutefois entrer dans les détails.

Une croissance indéniable pour l’opérateur historique qui a vu sa base d’abonnés mobiles quasiment quadrupler en un an. L’opérateur revendiquait 1 million de clients 4G en décembre 2013. Des volumes de même ordre étaient également constatés chez ses concurrents Bouygues Telecom et SFR à l’époque.

Orange, premier réseau 4G

Au-delà des avantages en matière d’efficacité, l’accélération de l’adoption de la 4G s’explique notamment par la l’élargissement de la gamme de terminaux compatibles proposés. Mais surtout par la couverture LTE qui s’étend chaque jour. L’opérateur historique revendique aujourd’hui couvrir 74% de la population (dont 55 stations de ski, c’est de saison). Des efforts de déploiement du réseau LTE notables en regard des 66% validés en juillet 2014 par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Sur ce point, Orange entend bien marquer la différence et semble se détacher de son principal concurrent Bouygues Telecom qui annonce couvrir 71% de la population aujourd’hui sur son site dédié. En juillet 2014, après rappel à l’ordre par l’Arcep, SFR se contentait de 30% de la population couverte. Depuis, l’opérateur se montre discret sur son taux de couverture 4G et annonce viser les 70% pour la fin de l’année 2015. Tout aussi discret, Free a néanmoins accéléré ses déploiements d’antennes LTE en début d’année. La filiale d’Iliad s’était fixée l’ambition de couvrir 50% de la population fin 2014 mais n’a pas, depuis, communiqué sur cet objectif.

La guerre de la performance

La guerre de la 4G se déplace depuis l’été 2014 sur celle de la performance avec l’élargissement à la 4G+ ou LTE-Advanced (LTE-A). Cette évolution du LTE consiste à agréger plusieurs porteuses radio pour améliorer les débits de la bande passante radio (jusqu’à 220 Mbit/s sur deux porteuses dans les faits) vers les terminaux compatibles (smartphones, modem-routeur Wifi). Sur ce terrain, Bouygues Telecom revendique avoir déployé la 4G+ sur 19 villes. Une courte avance face aux 17 grandes villes couvertes annoncées par Orange aujourd’hui*. Avec Marseille, SFR vient d’ouvrir sa 4e ville. En théorie, Free peut également lancer la 4G+. Depuis le 1er janvier, l’opérateur dispose de 5 MHz de bande 1800 MHz. Ce qui, ajouté à ses 20 MHz de la bande des 2600 MHz, lui permettrait d’offrir une 4G+ de l’ordre de 187 Mbit/s. Aucune annonce n’a toutefois encore été faite en ce sens.

* Aix-en-Provence, Avignon, Bordeaux, Douai, Grenoble, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Paris, Rouen, Saint-Étienne, Strasbourg, Toulon et Toulouse.


Lire également
10 millions d’abonnés 4G en France
4G+ : 100 millions d’abonnés fin 2014, 1 milliard en 2018
Bouygues Telecom rajoute un plus à la 4G+


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur