Orange envisagerait l'acquisition de TeliaSonera

Cloud

L’opération permettrait à l’opérateur français de se hisser au premier rang européen

Retour des grandes manoeuvres chez Orange ? Depuis quelques années, l’opérateur multiplie les acquisitions mais dans les pays émergents comme l’Afrique et le Moyen-Orient. Cette fois, le groupe français pourrait (re)passer à la vitesse supérieure en jetant son dévolu sur le scandinaveTeliaSonera.

Selon le Figaro, l’opération se ferait par échange d’actions. Car la cible est un gros morceau. Sa capitalisation est d’environ 30 milliards d’euros, sa dette nette atteint les 3,6 milliards. TeliaSonera entrerait ainsi dans le capital de l’ex-France Télécom, tandis que l’Etat français verrait sa part dans ce dernier encore diminuer (elle se situe actuellement autour des 27%).

Une telle opération, dont la réalité n’a pas été confirmée par les deux groupes, permettrait à Orange de se hisser à la première place européenne des opérateurs télécoms, devant son éternel rival Deutsche Telekom.

Comme Orange, le groupe suédois est un opérateur intégré présent dans le fixe, le mobile et l’ADSL. Il compte 115 millions de clients. Son chiffre d’affaires en 2007 a dépassé les 10 milliards d’euros pour une marge de 32% et un résultat d’exploitation de 2,7 milliards. Une rentabilité qui suscite donc la convoitise.

Issu du rapprochement des deux ex-monopoles Telia (Suède) et Sonera (Finlande), le groupe est détenu à 37,3% par l’État suédois et à 13,7% par l’Etat finlandais.

Les négociations se feront donc d’Etat à Etat, observe le Figaro, ce qui pourrait allonger les délais dans la négociation.

Pour Orange, c’est en tout cas le bon moment pour repartir à la ‘chasse au gros’. Après les années noires de la bulle Internet, le groupe a réussi à fortement réduire sa dette tout en lançant un ambitieux programme de développement. Malgré l’hémorragie continue de ses abonnés à la téléphonie fixe, qui se jettent dans le bras du dégroupage total, l’opérateur historique a bouclé 2007 sur des résultats supérieurs aux attentes.

Le groupe dégagé en 2007 un résultat net part du groupe de 6,3 milliards d’euros, contre 4,1 milliards en 2006. Son chiffre d’affaires consolidé atteint 52,96 milliards d’euros, en progression de 2,8% en données à base comparable.

“Avec aujourd’hui 170 millions de clients dans le monde, dont les deux tiers sous la marque Orange, le Groupe se positionne clairement comme l’un des acteurs majeurs de son secteur. Les résultats que nous présentons aujourd’hui dépassent les engagements pris, y compris sur la réduction de la dette, et confortent notre vision des communications de demain”, souligne Didier Lombard, le p-dg du groupe.

“La transformation en cours porte ses fruits,et nous entamons donc 2008 avec de bons fondamentaux”, ajoute-t-il. Des bons fondamentaux pour repartir de l’avant ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur