Orange et BNP Paribas partenaires pour le transfert d’argent depuis l’Afrique

Cloud

Orange Money, un service de transfert d’argent par téléphonie mobile reste limité à la Côte d’Ivoire

Avec Orange Money, l’opérateur de téléphonie Orange et la banque BNP Paribas prennent une longueur d’avance sur l’un des leaders du secteur, Western Union.

Orange Money permet aux clients mobiles d’Orange en Côte d’Ivoire d’effectuer des transferts d’argent, d’acquérir du crédit de communication, de déposer et retirer de l’argent sur leur compte Orange Money, “directement depuis une boutique Orange et sans passer par une banque“. Le service permet également de régler ses factures.

Pour le moment, le plafond maximal des transactions semble avoir été limité à 100.000 francs CFA, soit environ 150 euros.

BNP Paribas, doté d’une filiale en Côte d’Ivoire, se veut le garant de la sécurité des opérations. La banque garantit l’émission et la réception de la monnaie électronique.

Le service, officiellement disponible depuis le mois d’octobre dernier, compte pour le moment “une centaine de clients“, selon un porte-parole d’Orange.

En lançant Orange Money aujourd’hui en Côte d’Ivoire, nous concrétisons plusieurs mois de travail pour aboutir à une offre qui simplifiera la vie de nos clients en leur donnant la possibilité de réaliser facilement des opérations bancaires à partir de leur mobile, tout simplement et en toute sécurité“, assure Marc Rennard, directeur exécutif international d’Orange pour la zone Afrique, Moyen-Orient et Asie.

L’objectif est de lancer ce service dans tous les pays africains où Orange est présent. (…) Le Sénégal et le Mali sont les deux prochains pays où Orange Money sera proposé“, explique le porte-parole d’Orange.

Interrogé sur les commissions pratiquées pour ce service, Orange reste pour le moment muet.

Depuis 2007, la société Western Union, spécialisée dans le transfert d’argent vers l’étranger, réfléchit à un projet similaire de transfert via téléphone mobile. Un rapprochement avec la GSMA (association mondiale d’opérateurs mobiles) devait permettre, à l’époque, une mise en place du dispositif. En octobre dernier, Western Union a signé un accord avec Orascom, un opérateur égyptien, visant à installer un service financier mobile.

Selon la Banque Mondiale, les transferts d’argent vers l’Afrique devrait peser quelques 200 milliards de dollars d’ici 2020.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur