Pour gérer vos consentements :
Categories: OperateursRéseaux

Orange et China Mobile veulent standardiser les services NFC

Stéphane Richard l’avait annoncé fin novembre lors de la présentation des nouvelles offres d’Orange : le NFC (near field communication) constituerait un levier de développement majeur de l’opérateur en 2013. Un développement qu’Orange entend accélérer en étoffant son écosystème.

L’opérateur français annonce, ce mardi 18 décembre, avoir signé un protocole d’accord avec son homologue China Mobile visant à standardiser le choix et l’adoption des solutions NFC dans les téléphones sur carte SIM. La solution adoptée est la technologie SWP-SIM1 qui assure la connexion unique entre la carte SIM propre à l’utilisateur et la puce de communication à courte distance du terminal.

Adoption à grande échelle

La signature entre les deux entreprises entend garantir l’adoption à grande échelle des services NFC basés sur SIM et la mise à  disposition d’appareils compatibles de manière claire et transparente ; l’interopérabilité de tels services de manière à faciliter l’émergence d’une large gamme d’applications ; et le développement de solutions standardisées permettant de conserver la  cohérence au travers des écosystèmes, quel que soit l’opérateur de téléphonie mobile ou les entreprises tiers fournissant un service, et quel que soit l’appareil utilisé.

Rappelons que la technologie de communication à courte distance du NFC permet d’échanger des données entre deux terminaux, mais aussi de mettre en œuvre des transactions bancaires pour intégrer le service de paiement électronique depuis un téléphone mobile. Ce qui implique la création de tout un écosystème avec les acteurs concernés, banques, commerçants, régies de transports, etc. Écosystème qu’Orange a commencé à mettre en place. La société vise pour 2013 le vrai démarrage de l’usage du NFC en France.

Gagner la confiance des consommateurs

En s’associant avec un opérateur majeur comme China Mobile, Orange entend « démontrer que le développement d’une approche basée sur la carte SIM et utilisant des standards reconnus sera un facteur clé pour gagner la confiance des consommateurs dans les années qui viennent, avec le développement des services NFC », explique Thierry Millet, vice-président des paiements mobiles et NFC de l’opérateur historique.

Les deux entreprises en profiteront également pour « coopérer pour la conception des services, la stratégie marketing, les standards de produits pour le paiement mobile, la  promotion des services NFC et des terminaux utilisant la technologie SWP-SIM ainsi que le développement d’un écosystème harmonisé basé sur  des solutions standards », soutient de son côté Shen Hongqun, vice-président  responsable données chez China Mobile.

Autrement dit, étoffer l’écosystème à l’échelle internationale en espérant probablement voir se rallier d’autres grands noms du secteur pour accélérer le déploiement du NFC qui tarde à se faire adopter.

Garder le contrôle des services

En mars dernier, une étude commanditée par Sybase 365 concluait que le NFC ne serait pas massivement adopté avant plusieurs années (entre 2 et 5 ans) notamment pour des questions de sécurité.

D’autre part, les opérateurs veulent garder le contrôle des services proposés à leurs abonnés à l’heure où les géants du Net comme Google (avec Wallet) ou les constructeurs de terminaux (RIM, par exemple, déploie des services de NFC en Turquie) proposent leurs propres solutions indépendamment. Le ralliement de deux grands acteurs comme Orange et China Mobile pourrait donc instaurer le socle de la standardisation des services NFC par les opérateurs.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Dix questions sur Orange-France Télécom

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago