Orange et Vodafonde se disputent l’espagnol Ya.com

Régulations

Ya.com est le quatrième fournisseur d’accès à Internet en Espagne

Les cessions de Deutsche Telekom font la une de l’actualité dans tous les coins de l’Europe. En France, la vente de Club-Internet à Neuf Cegetel est quasiment bouclée pour environ 450 millions d’euros. Par contre, en Espagne, le sort de Ya.com, le 4e FAI du pays avec 400.000 abonnés, est encore en suspens.

Deux géants lorgnent le fournisseur. Il s’agit du britannique Vodafone et du français Orange. Pour les deux groupes, cette acquisition aurait du sens.

Pour Vodafone, il s’agit de poursuivre sa diversification dans l’ADSL, alors que le groupe se concentrait jusqu’alors uniquement dans la téléphonie mobile (il est le premier opérateur mondial en terme de revenus).

Pour Orange, l’acquisition de Ya.com lui permettrait de renforcer ses positions en Europe dans l’ADSL. Il compte 10 millions de clients sur le Vieux continent. L’opérateur se consoliderait également en Espagne après le rachat d’Amen.

Pour autant, Gervais Pellissier, directeur financier de l’opérateur, avait déclaré à l’occasion de la présentation des résultats fin avril, que le groupe n’avait pas déposé d’offre pour Ya.com à cette date, même s’il regardait le dossier.

Selon des sources citées par la presse espagnole, les deux prétendants ont déposé des offres “intéressantes”. Ya.com, avait été racheté par Deutsche Telekom en 2000 pour quelque 550 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur