Orange se tourne vers les européens pour équiper son réseau 4G LTE

4GRéseaux

Orange a retenu les solutions d’Alcatel-Lucent et d’Ericsson pour construire son réseau très haut débit mobile. À la clé, un contrat de 200 millions d’euros pour chacun des équipementiers.

Orange équipera sa 4G de technologies européennes. L’opérateur a choisi les équipementiers Ericsson et Alcatel-Lucent pour construire son réseau LTE, dont les premières offres commerciales doivent être lancées début 2013 sur les principales villes françaises, nous apprend Les Echos. Orange-France Télécom est en cours de lancement d’un test pilote sur Marseille auprès des salariés et de clients privilégiés, nous avait confié Alice Holzman, directrice marketing. La cité phocéenne sera entièrement couverte en très haut débit mobile d’ici la fin de l’année.

Le contrat s’élèverait à 200 millions d’euros pour chacun des équipementiers. Lesquels couvriront une part à peu près égale du territoire, toujours selon le quotidien économique. Sud-Ouest et Nord-Est pour Ericsson, Sud-Est et Nord-Ouest pour Alcatel-Lucent, déjà fournisseur sur le réseau 3G. Le contrat sur l’Île-de-France n’est pas encore signé. La concurrence a encore bon espoir de s’installer sur le marché d’Orange.

Huawei et ZTE personæ non gratæ

Mais il y a peu de chances que les équipementiers chinois Huawei et ZTE soient retenus. Pour des questions politiques essentiellement. L’État détenant encore près de 27 % du capital, il est difficile à l’opérateur national de passer commande à des puissances asiatiques, même si Orange n’hésite pas à s’adresser à Huawei pour ses marchés hors de France (Grande-Bretagne, Pologne, Belgique). Le pactole parisien pourrait donc revenir à Nokia Siemens comme à l’un des deux finalistes du jour.

Si Bouygues Telecom, qui a sélectionné Ericsson et Huawei, et Orange ont choisi leurs équipementiers, SFR est toujours en cours d’appel d’offre pour équiper son futur réseau LTE. L’opérateur devrait faire connaître son choix durant l’été. Pour l’heure, il est équipé par Huawei, Nokia Siemens et Alcatel-Lucent.

Free Mobile devrait également désigner un partenaire pour sa 4G, même si les contrats passés auprès de Nokia Siemens et Alcatel-Lucent pour le réseau 3G en cours de construction laissent supposer des mises à jour vers la 4G LTE.

Crédit photo © N-Media-Images – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur