Orange expérimente les journaux téléchargeables en 3G

Régulations

Le Monde, Le Parisien, Les Echos, L’Equipe et Télérama seront les premiers titres disponibles sur un terminal dédié

Face à une crise structurelle, la presse traditionnelle se cherche de nouveaux leviers de croissance. Il y a bien sûr le Web qui devient (enfin) incontournable pour les éditeurs mais aussi et surtout le journal électronique (ou e-paper). Les Echos ont été les premiers en France à expérimenter la chose, Orange lui emboîte le pas.

L’opérateur annonce ainsi le lancement de Read&Go, une offre qui combine un terminal 3G dédié et des contenus presse mis à jour automatiquement toutes les heures grâce aux réseaux haut débit mobile. Il s’agit encore d’une expérimentation mais déjà cinq grands titres participent à l’aventure : Le Monde, Le Parisien, Les Echos, L’Equipe et Télérama.

Techniquement, Orange a notamment développé une connectivité couplée Wifi/3G, une plate-forme de distribution, une interface utilisateur et un parcours de navigation dédiés.

Read&Go est doté d’une capacité de stockage de 1 Go, soit plus de 200 journaux, il contient également une e-bibliothèque d’une trentaine de livres (littérature, BD, jeunesse, pratique…) mis à disposition par Feedbooks, Médiatoon (Dargaud, Dupuis, Lombard et Kana) et les éditions Mango.

Orange et ses partenaires expérimenteront Read&Go auprès de 150 testeurs recrutés parmi leurs publics pendant deux mois en accès gratuit et illimité. L’expérimentation permettra notamment d’étudier l’usage de ce nouvel écran dans la lecture de l’information en mobilité ainsi que l’ergonomie de l’offre et du terminal associé, explique Orange dans un communiqué.

Dans un esprit assez similaire, le distributeur Relay (Hachette) associé à Alapage et VirginMega ont lancé un forfait qui permet pour 17,90 euros par mois (pas d’engagement sur une année) de télécharger librement les versions électroniques de 400 magazines. Un player dédié, compatible uniquement avec Windows, est utilisé. A noter: sur chaque abonnement, un euro est reversé à l’association WWF.

Voila donc deux belles initiatives qui devraient permettre à la bonne vieille presse papier de diversifier ses sources de revenus…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur