Orange mise sur la Santé et la Publicité pour doper sa croissance

Régulations

Mettre la santé en ligne est une des priorités de l’opérateur

Cap sur la télémédecine. Tel est le message qu’a voulu faire passer Orange lors de la présentation ce mercredi de sa collection Printemps 2008 qui englobe les principales innovations de l’opérateur désormais disponibles.

“Nous avons entamé notre stratégie dans ce domaine en 2006 car il y a un vrai marché”, explique Thierry Zilberberg, patron de la nouvelle division Healthcare du groupe. En effet, Orange a du flair : les seniors sont de plus en plus nombreux en Europe, on comptera à l’horizon 2010 plus de 20 millions de personnes dépendantes sur le Vieux Continent et les dépenses de santé représenteront de 9 à 11% du PIB. Or, les nouvelles technologies sont encore peu présentes dans le secteur.

Orange lance pas moins de 7 services visant à “améliorer la qualité de vie de ses clients en leur permettant de garder le contact avec les prestataires de soins et leurs proches, et simplifier le travail des professionnels de la santé en améliorant la coordination et la circulation des informations”.

Quels sont ces services ? ‘Mobile Téléassistance’ est destinée aux personnes âgées ou fragiles qui veulent conserver leur indépendance. Elle se présente sous la forme d’un mobile doté d’un bouton d’urgence relié à Mondial Assistance. Grâce à la technologie A-GPS de l’appareil, le service d’assistance peut localiser très précisément l’utilisateur.

‘Connected Emergency Response’ est un système informatique qui accélère les communications entre les trois principaux acteurs des systèmes d’urgence : l’ambulance, l’hôpital et les coordinateurs locaux. Il permet la communication en temps réel entre les services d’urgence et les urgentistes en mode ASP.

‘Connected Hospital At Home’ permet, dans le cadre de l’hospitalisation à domicile, de coordonner la communication entre les intervenants. Un PC connecté permet à ces derniers de prendre connaissance des informations relatives au patient et d’échanger ces informations avec l’hôpital. Ce type de solution permet d’importantes économies mais surtout, il rassure le patient.

A noter qu’IBM propose une solution similaire : un système de visite virtuelle à domicile a ainsi été mis en place avec le département d’oncologie de l’Hôpital européen Georges Pompidou.

‘Health Mate At Home’ permet aux personnes âgées d’éviter de se retrouver en maison de retraite. Cette solution intégrée combine des services professionnels et personnels, avec calendrier et livre de bord personnel commun, horodatage et solutions de paiement des intervenants. Des outils de communication comme le partage de médias, la messagerie électronique, la visioconférence, l’assistance à distance et le système d’alerte, rassurent la personne, réduisent sa sensation d’isolement grâce à la création de contacts visuels avec les autres.

Orange annonce également ‘Health Monitor’ (gestion à distance des maladies chroniques) et E-diet, une solution mobile offrant par téléphone ou internet une aide à ceux qui suivent un régime.

Nous avions eu l’occasion d’observer in situ les services santé d’Orange à l’Hôpital de Nancy dans ce reportage.

Deuxième levier de croissance stratégique pour Orange : l’audience et la publicité. On le sait, Orange a l’ambition de se renforcer dans les contenus en ligne afin de s’emparer d’une part plus importante du gâteau publicitaire. L’objectif est simple : proposer des contenus forts diffusés sur tous les supports de l’opérateur : ADSL, mobile, IPTV et bientôt TV par satellite.

Du côté des contenus, le groupe se renforce depuis plusieurs mois : images de Ligue 1 de football, rachat du portail Cityvox… Les portails du groupe rassemblent 31 millions de visiteurs uniques en Europe.

Orange annonce par ailleurs pour cet automne l’adaptation en ligne du très populaire War Hammer. Ce MMORPG (jeu en ligne massivement multi-joueurs), développé par Electronic Arts sera commercialisé 50 euros + 14 euros par mois d’abonnement. Les ambitions d’Orange sont importantes : faire aussi bien que Warcraft et s’emparer d’une part d’un gâteau estimé à 815 millions d’euros en 2011, selon une étude.

On remarquera qu’Orange s’aligne sur Neuf Cegetel qui vient de lancer également son propre MMORPG payant (Exalight).

Pour vendre ces contenus, Orange mise sur sa force de frappe : une régie de 200 personnes et une audience multi-écrans. D’ailleurs, l’opérateur propose désormais aux annonceurs, ‘Multi Screen Advertising’ qui permet à une campagne d’être présente sur le mobile, l’IPTV et le Web. “Alors que l’audience est de plus en plus fragmentée et que les médias se consomment partout et à tout moment, cette solution permet aux annonceurs de toucher leur public cible”, explique le groupe.

Dans le même temps, Orange va lancer en test ‘Interactive Advertising On TV’ qui comme son mon l’indique permet d’interagir avec une publicité diffusé en IPTV. Tendance lourde de la télévision par Internet, la pub interactive est également dans les cartons d’Alcatel-Lucent.

Flybox, une box pour surfer sans ADSL Dans les zones peu ou pas couvertes par l’ADSL, les alternatives sont limitées avec notamment le Wi-Fi ou Wimax. Orange de son côté propose la Flybox, une box qui se connecte au haut débit mobile (3G/3G+) pour se connecter.Elle permet un débit de 2 Mb/s dans les zones couvertes par cette technologie, plus facile à déployer que l’ADSL mais qui d’un autre côté est loin d’être présente partout…Curieusement, cette flybox n’est pas disponible en France (alors que la 3G+ commence à être bien présente) mais seulement en Slovaquie, Egypte, Roumanie et Moldavie.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur