Orange peut-il racheter Facebook?

Régulations

Le p-dg de France Télécom, Didier Lombard, a évoqué l’intérêt du groupe pour les services communautaires… De là à en déduire

Après le cinéma, le sport et la publicité, les réseaux sociaux? L’opérateur Orange déclare s’intéresser aux plates-formes communautaires, avec l’objectif d’enrichir sa stratégie d’offres de contenus qui viendrait alimenter ses tuyaux (et donc valoriser commercialement ses services).

“A la fin, il faudra qu’on ait un réseau social, c’est là qu’il y a de la valeur”, a confirmé ce mercredi matin au micro de BFM Didier Lombard, le p-dg de France Télécom. Pour le moment, la stratégie sur la mise en œuvre de ce service de réseautage n’est pas arrêtée. Est-ce qu’il faut investir dans un réseau qui existe ou est-ce qu’il faut en créer un à partir de chez nous, le choix n’est pas fait”, a précisé le dirigeant.

Songe-t-il à Facebook?… Il est vrai que Facebook et ses 200 millions d’utilisateurs revendiqués attirent les convoitises. Tout comme Twitter et ses 20 millions de visiteurs en mars dernier et dont le trafic a augmenté de 900 % en un an selon Comscore. Un véritable phénomène qui séduisent les stars (Britney Spear, Ashton Kutcher, George Lucas, David Lynch, Hugh Jackman…) et personnalités politiques (Barack Obama, Al Gore…), notamment. Pour autant, Didier Lombard n’a émis aucun pronostic, ni cité de nom d’entreprise.

Autant de plates-formes qui génèrent énormément de contenus et autant de visites mais dont, pour le moment, l’audience reste à monétiser. Un passage vers le modèle économique profitable toujours délicat mais qui ne semble pas primordial à la stratégie d’Orange pour qui il faut tout simplement y être. “Tous les autres acteurs se mettent sur nos réseaux et cherchent à tirer de la valeur de nos réseaux. Si je ne participe pas au festin, à la sortie je termine mal”, a justifié Didier Lombard. Le devenir d’un Facebook serait-il de se faire racheter par un opérateur?

PS: La valorisation boursière de Facebook dépasse les 3,5 milliards de dollars. Une broutille!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur