Pour gérer vos consentements :

Orange Pi livre une carte mère ARM 4 cœurs à 11 euros !

Les cartes mères ARM Orange Pi sont l’émanation d’une société chinoise, Xunlong Software CO. Elles allient un coût très bas, à une offre logicielle tout aussi minimalist. Du low cost ARM pour les geeks, les ingénieurs de l’électronique embarquée et les spécialistes de l’Internet des objets.

La nouvelle offre du constructeur, l’Orange Pi Lite, une solution comprenant une puce ARM à quatre cœurs et distribuée pour seulement 10,7 euros HT sur Aliexpress.com, ne déroge pas à cette formule. Au menu, une puce Allwinner H3, largement utilisée dans le monde ARM 32 bits low cost. Elle propose quatre cœurs Cortex-A7 cadencés à 1,2 GHz et un GPU ARM Mali-400MP2 à 600 MHz. 512 Mo de RAM sont présents, ce qui reste un peu juste pour un usage desktop.

La connectique comprend une sortie HDMI, deux prises USB 2.0, un lecteur de cartes microSD et un module WiFi 802.11n intégré (avec prise pour antenne externe). C’est ce composant qui pourrait convaincre les experts de l’Internet des objets, qui disposent là d’une offre très compétitive. Dans le cadre d’applications en électronique embarquée, un jeu d’entrées sorties compatibles avec celles du Raspberry Pi est proposé. Un port CSI pour module d’image et un micro sont également présents : de quoi transformer cette offre en caméra connectée.

Une solution intéressante donc, même si nous regrettons que le constructeur ait – une fois encore – rogné sur la quantité de RAM afin d’abaisser les coûts.

Une gamme maintenant complète

L’Orange Pi Lite s’insère dans une gamme comprenant d’autres cartes mère AllWinner H3 :

  • Orange Pi One : 8,91 euros HT, processeur à 1,2 GHz, 512 Mo de RAM, 1 port USB 2.0, pas de WiFi, Ethernet à 10/100 Mb/s.
  • Orange Pi PC : 13,38 euros HT, processeur à 1,6 GHz, 1 Go de RAM, 3 ports USB 2.0, pas de WiFi, Ethernet à 10/100 Mb/s.
  • Orange Pi Plus : 34,77 euros HT, processeur à 1,6 GHz, 1 Go de RAM, 8 Go d’eMMC, 4 ports USB 2.0, une prise Sata, de l’Ethernet Gigabit et du WiFi 802.11n.
  • Orange Pi Plus 2 : 43,69 euros HT, processeur à 1,6 GHz, 2 Go de RAM, 16 Go d’eMMC, 4 ports USB 2.0, une prise Sata, de l’Ethernet Gigabit et du WiFi 802.11n.

Pour toute la gamme, les OS comprennent Android (4.4), Ubuntu (Lubuntu) et Debian. Les images disque issues du Raspberry Pi peuvent également être réutilisées.

Le 64 bits desktop en approche

D’autres offres devraient arriver par la suite. L’Orange Pi Zero à 5,9 dollars sera la plus économique des cartes du constructeur. Toutefois, son usage sera limité du fait de la présence d’une connectique réduite.

L’Orange Pi PC2 est en cours de finition et sera proposé pour 20 dollars. Au menu, une puce Allwinner H64 comprenant quatre cœurs ARM 64 bits (fréquence non précisée), 1 Go de RAM, du WiFi, du Bluetooth et de l’Ethernet Gigabit. Une offre encore plus puissante, proposant en plus de l’USB 3.0, du Sata 3.0, un port PCI Express et peut-être plus de mémoire vive, a été également évoquée par le constructeur.

À lire aussi :

96Boards dégaine enfin une première carte ARM 64 bits pour serveurs
4,1 milliards de composants ARM vendus au premier trimestre
PocketCHIP : le mini-PC ARM à 49 dollars disponible en juin
Une carte mère ARM 4 cœurs à seulement 11 $ !

Recent Posts

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

8 heures ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

9 heures ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

10 heures ago

Gestion du risque IT : le SaaS s’impose aussi

IA, SaaS, cybersécurité... Quelles tendances pour le marché de l'ITRM (gestion du risque IT) ?…

13 heures ago

La France mobilise 2,3 milliards € pour ses start-up industrielles

Le plan start-up industrielles et deep tech vise à passer de 200 à 500 jeunes…

1 jour ago

FireEye + McAfee Enterprise : alias Trellix pour l’offensive XDR

Effective sur le plan capitalistique, la fusion entre FireEye et McAfee Enterprise l'est désormais aussi…

1 jour ago