Orange pourrait suspendre la vente de son bouquet TV Sport

Cloud

En attendant la décision de la cour d’appel

Les délais de justice pourraient forcer Orange à suspendre la commercialisation de son offre de contenus TV Orange Sport. Rappelons qu’en février dernier, l’opérateur a été condamné par le tribunal de Commerce de paris suite à une plainte de Free et de SFR.

Conséquence, Orange ne peut plus associer obligatoirement offre ADSL au bouquet de contenus Orange Sport et l’opérateur est condamné à 50.000 euros par jours de retard, un mois après signification du jugement. En outre, il devra proposer sous un mois une offre de gros à la concurrence afin qu’elle puisse diffuser ces contenus.

Orange a bien sûr fait appel de la décision mais le premier président de la cour d’appel a fait savoir qu’il n’annoncerait sa décision que le 31 mars… soit sept jours après la date exécutoire du jugement, révèle Les Echos.

Bref, en attendant cette décision cruciale pour la stratégie de l’opérateur, Orange pourrait purement et simplement suspendre la commercialisation du bouquet. Ou bien se résoudre à payer les 50.000 euros d’astreinte quotidienne. Dernière option : poursuivre la commercialisation mais seulement à travers le satellite ce qui mettrait fin aux accusations de vente liée.

Confirmée en appel ou pas, la condamnation d’Orange sur sa stratégie de contenus exclusifs est un véritable casse-tête pour l’opérateur. Pour se démarquer de ses concurrents, Orange associe donc ses offres ADSL à des bouquets de contenus exclusifs. Une vente liée pour la concurrence.

Mais pour Didier Lombard, patron de l’opérateur, remettre en cause cette stratégie, c’est remettre en cause tout un modèle économique. “Si l’exclusivité disparaissait, c’est un modèle qui explose, pour les créateurs de contenus, du football et du cinéma que nous contribuons à financer mais aussi pour nos concurrents.Car, à partir du moment où une décision s’applique, elle s’applique à tout le monde. Au-delà de la polémique, l’exclusivité est un élément clef pour rentabiliser l’investissement dans l’innovation. Ce carburant de l’innovation est indispensable”,déclarait-il récemment dans un entretien auxEchos.

Rappelons qu’en plus de la plainte auprès du tribunal de Commerce, les concurrents d’Orange ont saisi le Conseil de la concurrence, tout comme le gouvernement qui entend “réexaminer, dans un contexte en profonde mutation, l’impact des droits exclusifs de diffusion télévisuelle et de distribution exclusive des chaînes et services payants”.

Pour Orange, le match est donc loin d’être terminé…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur