Pour gérer vos consentements :

Orange pousse les objets connectés dans sa 4G

Orange avance dans l’Internet des objets. Notamment en direction des développeurs. L’opérateur devrait annoncer prochainement un nouvel outil liant objets connectés et 4G. Le 4G Kit for IoT s’inscrit visiblement comme une plate-forme, sous forme de carte 4G, permettant d’accompagner le développement d’objets connectés. « Il s’agit de mettre à la disposition de la communauté une carte 4G pour faciliter l’IoT en connexion avec l’écosystème », a rapidement résumé Jean-Luc Beylat (en photo).

Le président des Bell Labs France, bras armé de la R&D d’Alcatel-Lucent, a évoqué cette innovation à l’occasion des Future X Day, l’événement dédié à la présentation des travaux de recherche que l’équipementier organisait à la Cité de l’innovation (sur son site de Villarceaux à Nozay) les 10 et 11 juin. Alcatel-Lucent n’est en effet pas étranger à ce nouvel outil. Les Bell Labs sont à l’origine du projet, baptisé StreamZ, avec plusieurs start-up du secteur des objets connectés qui ont testé les prototypes. Leur retour à permis aux équipes de recherche de mettre au point cette nouvelle plate-forme qui facilitera la connexion des objets communicants aux infrastructures 4G/LTE d’Orange.

Développer de nouveaux objets et services

4G Kit for IoT devrait ainsi aider les développeurs à exploiter les services Cloud et la mobilité apportée par le réseau cellulaire pour développer de nouveaux services et objets. Autant d’applications qui pourront alors tirer parti de l’élasticité des ressources de calcul et de stockage, notamment, du Cloud. La carte est construite autour de composants LTE fournis par le français Sequans et compatibles avec les fréquences 4G utilisées en France (800, 1800 et 2600 MHz aujourd’hui, soit les bandes 20, 3 et 7 respectivement). Autrement dit, 4G Kit for IoT devrait s’inscrire comme un moyen économique d’accélérer le développement de nouveaux usages autour de l’Internet des objets et se préparer aux promesses de la connectivité permanente et temps réel attendue avec la 5G.


Lire également
L’UIT se penche sur l’Internet des objets dans les villes
Internet des objets : Bouygues Telecom ouvre le premier réseau LoRA en France
Macario Namie, Jasper : «Le Fast Data est la promesse de l’Internet des objets/M2M»

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago