Orange prend position en Ouganda

Cloud

L’opérateur historique poursuit son offensive africaine

Et de 15. Orange est désormais présent dans un 15e pays africain, à savoir l’Ouganda. L’opérateur historique et Hits Telecom Uganda ont crée une nouvelle compagnie contrôlée par le français et dénommée Orange Uganda Limited . Elle fournira dans les mois à venir des services de télécommunications dans le pays sous la marque Orange.

Un porte-parole de France Télécom s’est refusé à dévoiler le coût de cette prise de participation mais il a indiqué que le groupe investira 200 millions d’euros dans les trois prochaines années sur un réseau “qui n’est pas encore totalement opérationnel”.

“France Télécom apportera son savoir-faire, le support et l’expérience de ses équipes internationales, ainsi que le financement nécessaire pour un déploiement ambitieux de ses services. Tous les salariés de Hits Telecom Uganda sont invités à rejoindre Orange Uganda Limited”, peut-on lire dans un communiqué.

Et de préciser :“L’Ouganda offre d’importantes perspectives de croissance, avec une population d’environ 30 millions d’habitants, en rapide augmentation, et un taux de pénétration mobile inférieur à 17% en mars 2008”.

En septembre dernier, dans un entretien publié par le Financial Times, Didier Lombard, patron de l’opérateur historique, explique que France Télécom s’intéresse à des cibles potentielles en Afrique, en se concentrant désormais sur des acquisitions dans des pays anglophones.

“Aujourd’hui, nous nous intéressons à toute l’Afrique”, assure-t-il, excluant toutefois de viser des opérateurs internationaux du continent comme le sud-africain MTN ou l’égyptien Orascom Telecom, “parce que leur valeur est déjà dans leurs cours”.

Rappelons que France Télécom multiplie les acquisitions sur le continent depuis plusieurs années. Le groupe français est donc présent dans 15 pays, dont 5 pays d’Afrique de l’Ouest. En mars 2007, le groupe français a acheté des licences mobiles en Guinée, Guinée Bissau, en République de Centrafrique, au Kenya et au Niger.

A fin 2007, on comptait 70 millions de nouveaux abonnés mobiles en Afrique, soit une progression de 33% sur un an. Le plus impressionnant concerne la montée en puissance de la couverture : celle-ci s’est accrue d’une zone équivalente au territoire français, observe la GSM Association.

Au total, 282 millions d’Africains ont un mobile, sur une population de 960 millions de personnes. Près de 66% de la population est aujourd’hui desservie par un relais sans fil, contre 62% en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur