Orange se fait les dents dans la continuité d'activité

Cloud

Après Colt et BT, Orange Business Services gagne ses premiers clients dans la continuité d’activité. Aboutissement de son offre interSAN et des acquisitions de Neocles, Silicomp et Diwan

“Nos investissements depuis 2006 commencent à porter leurs fruits”, observe Jean-Michel Craye, directeur marketing Sécurité d’Orange Business Services. L’an dernier dernier, l’opérateur public a ainsi conquis cinq premiers clients sur sa nouvelle offre de continuité d’activité des applications les plus critiques. Tous, des grandes et moyennes entreprises nationales. En 2008, une dizaine d’autres grands comptes devrait compléter le tableau de chasse…

L’opérateur quitte donc le marché du simple hébergement ou colocation pour aller vers la fourniture et supervision de solutions de réplication complètes, incluant les liens GigabitEthernet, la virtualisation des serveurs et l’aide à la gestion de crise. Stratégie dont le socle fondateur a été l’offre iSAN d’interconnexion managée de réseaux de stockage, construite sur la technologie Ethernet optique de 1 à 100 Gbit/s d’Atrica. Disponible sur l’ensemble du réseau métropolitain francilien, elle permet aussi de rejoindre les salles blanches de l’opérateur, au nord, à l’ouest et au sud de la capitale, ainsi que deux salles de la banlieue rennaise. Depuis quelques mois, elle est également disponible dans les seize plus grandes métropoles régionales.

Deuxième brique : les acquisitions de Silicom et Diwan, qui ont renforcé les compétences de l’opérateur dans l’ingénierie des réseaux très hauts débits, et celle, surtout, de Neocles, l’ancien fournisseur d’architectures clients légers Citrix d’Orange. Filiale à 51 % au départ, Neocles est maintenant contrôlée à 100 %. Et ses effectifs sont passés d’une soixantaine de personnes à plus de cent. Outre Citrix, Neocles concentre aussi désormais une expertise VMware de virtualisation de serveurs.“Cette expertise, complète Jean-Michel Craye, est essentielle. Elle nous permet de créer des environnements applicatifs indépendants des infrastructures, pouvant être transportés et reconstruits rapidement ailleurs.” Plusieurs des premiers clients ont ainsi commencé par répliquer sur site leurs applications les plus critiques, par copie synchronisée plus ou moins régulière.

Troisième brique : le partenariat avec Brocade. Il permet à Orange d’inclure la supervision des contrôleurs de disque de stockage, et de garantir non pas simplement des délais de transit réseau, mais de disque à disque inférieurs à 5 ms. Plusieurs liens de ce type ont déjà été mis en service, sur des distances de vingt à plusieurs centaines de kilomètres, vers Rennes et l’est de la France.

Orange complète enfin sa panoplie avec une aide à la gestion de crise, bâtie sur sa plate-forme préparamétrée et modulaire ContactEveryone de diffusion multicanal (SMS, MMS, messages vocaux…) d’alertes et d’informations. En cas de sinistre, on pourra ainsi rétablir la communication avec les utilisateurs, appliquer des stratégies adaptées de communication, centraliser le suivi des opérations conformément non pas à un plan de reprise d’activité standard, mais à celui que l’entreprise s’est fixé.

A l’instar de Colt et de BT, Orange Business Services a construit une offre de continuité d’activité. Celle-ci se décline désormais en cinq niveaux de réponse.

Le premier niveau de réponse est directement une offre de refonte du système d’information. “Il s’agit en premier lieu, explique Jean-Michel Craye, directeur marketing Sécurité chez l’opérateur public, de créer des environnements applicatifs indépendants des infrastructures, pour pouvoir ensuite les transporter et les reconstruire rapidement ailleurs”. C’est donc une offre de virtualisation des serveurs, de copie à chaud et/ou de synchronisation complète des données et des applications, qui peut en outre s’appuyer sur une solide expérience Citrix. Orange Business Services est en effet aujourd’hui dans l’hexagone le plus gros fournisseur de solutions client léger. Elle est évidemment assortie d’engagements élevés de niveaux de services et a trouvé ses principales références dans les GRC de plusieurs millions d’utilisateurs.

La deuxième réponse consiste à fournir les liens très haut débit, garantissant le secours et la réplication à la vitesse même du disque miroir. Orange avance ici toute sa panoplie de services Ethernet optique, basés notamment sur les technologies Atrica, Brocade et EMC. A commencer par l’offre interSAN, standard ou protégée, qui peut aller jusqu’à inclure la fourniture et la gestion du contrôleur de disques. Il s’y ajoute une option Local Ethernet, pour interconnecter en point à point deux îlôts SAN, mais uniquement via des interfaces Gigabit Ethernet, ainsi qu’une option Man Ethernet pour la synchronisation de deux réseaux San à travers une boucle métropolitaine. Cette dernière option peut inclure la gestion du cache disque directement de disque à disque ainsi qu’une garantie de délai de transfert inférieure à 5 millisecondes. Plusieurs déports optiques interSAN à plus de 400 km ont déjà été mis en service en direction de Rennes ou de l’Est de la France.

Pour assurer la continuité d’activité, Orange met d’autre part en avant des offres d’IP VPN haute disponibilité. Trois niveaux de connectivité sont proposés : l’accès always-on à 99,73 %, l’accès dual à 99,79 % et l’accès continuité à 99,89 % de taux de disponibilité garanti.

La quatrième réponse est le back-up mobile 3G. Elle consiste à pré-installer des liaisons 3G de secours, de machine à machine, pour se prémunir contre tout risque de coupure des liens optiques par une pelleteuse.

En dernier lieu enfin, l’opérateur peut proposer une offre de gestion de crise, bâtie sur sa plate-forme préparamétrée et modulaire ContactEveryone de diffusion multicanal (SMS, MMS, messages vocaux…) de messages et d’informations. Cette plate-forme permettra de rétablir la communication avec les utilisateurs, d’appliquer des stratégies adaptées de communication, de centraliser le suivi des opérations conformément non pas à un plan de reprise d’activité standard, mais à celui que l’entreprise s’est défini.

“Orange Business Services, souligne Jean-Michel Craye, a quitté le marché de la simple colocation. Nous pouvons fournir désormais aux grands comptes des salles de réplication complètes dans le cadre de projets globaux.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur