Orange va distribuer des mobiséances d’ ‘Arthur et les minimoys’

Cloud

Contrairement à Arthur, le mini-héros de son film, Luc Besson ne voit pas les
choses au gabarit liliputien

Orange poursuit son offensive dans le cinéma. Après avoir annoncé son intention d’être co-producteur afin d’étoffer son catalogue de VOD, l’opérateur s’est associé avec Europacorp, la maison de production crée et présidé par Luc Besson, pour accompagner le lancement du film d’animation événement de cette fin d’année “Arthur et les Minimoys”,en salles le 13 décembre. Les clients de l’opérateur pourront profiter de contenus exclusifs sur le Web, la TV et le mobile du 16 novembre au 17 janvier.

Après avoir présenté la bande-annonce sur son réseau du 11 au 17 octobre, le groupe lance la deuxième étape de cette opération promotionnelle avec la diffusion de mobiséances sur son portail mobile Orange World. Ces extraits d’une durée moyenne de 2 minutes seront disponibles chaque jour dès 12h00 en streaming pendant 24 heures, il ne sera donc pas possible de conserver l’extrait téléchargé.

Une stratégie cohérente selon Besson qui a déclaré : “Pour moi c’est plutôt logique de passer d’un petit écran vers un grand, donner la priorité au portable est donc normal, mais c’est aussi très ludique. Qui plus est, la séance ne coûte que 50 centimes et elle est un moyen efficace et original pour lutter contre le piratage. Personnellement, j’utilise plus souvent mon téléphone portable que mon ordinateur et le web”.

Ce sont ainsi 21 épisodes qui vont être diffusés, d’environ 2 minutes chacun, mais aussi un résumé hebdomadaire le dimanche. Tous ces suppléments seront diffusés du jeudi 16 novembre au dimanche 10 décembre. Enfin pour ceux qui souhaitent rattraper des mobiséances, une rediffusion est programmée du 14 décembre au 7 janvier.

Pour le réalisateur, ce rendez-vous est important, car il doit donner un avant-goût du film et créer ce manque, comparable à ce qu’il ressentait devant les feuilletons télévisés de son enfance. “Les mobiséances sont le montage du film dans l’ordre”précise Besson. Pour autant il faut bien préciser que le film ne sera pas diffusé en entier, au total l’opération de 25 jours va proposer pas moins de 50 minutes du film.

Ils’agit d’une première expérience et l’analyse se fera avec le score du film pour être sur qu’il n’y a pas eu une cannibalisation de l’?uvre. Pour autant Besson reste optimiste précisant, “je pense que cette opération va être gagnante.”

D’autres rendez-vous sont au programme, comme des interviews exclusives des membres de l’équipe artistique (Eric Serra, Patrice Garcia…) un making-of, des jeux, et de nombreux cadeaux à gagner et un service de vidéo messages qui donnera l’occasion aux internautes de poser des questions à Luc Besson. Les 10 meilleurs messages seront directement soumis au réalisateur. Un chat en exclusivité avec Luc besson sur Zap Phone est prévu le 30 novembre de 18 à 19h. Un quiz sera organisé pour les abonnées de la TV Orange. Enfin, le jeu du film réalisé par Atari sera téléchargeable sur orange.fr et Orange World.

Le dernier-né de l’imagination débordante du réalisateur français aura été réalisé en cinq ans. La 3D a demandé 27 mois de travail, 20 millions d’images ont été calculées pour aboutir et pas moins de 225 personnes ont travaillé sur le site de Pantin. Enfin, Orange n’est pas l’unique sponsor du Film, BNP Paribas, Atari, TF1, et Canal+ soutiennent également ce projet.

Interrogé sur l’émergence de la VOD et sur la problématique des délais entre la sortie des films en salles et en téléchargement via les plates-formes de vidéo à la demande, le grand enfant du cinéma français a précisé :“Il faut y aller doucement, le système de cloisonnement, de date et de fenêtre ne résoudra rien, cependant il faut rester ouvert. Lorsqu’un client souhaite voir un film, il faut lui offrir les moyens de le visionner légalement.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur