Orange va supprimer jusqu’à 2.000 emplois en Grande Bretagne

Cloud

France Télécom poursuit son programme de réduction de coûts. De façon… “drastic”, outre-Manche

Réorganisation, resserrement de la direction, réduction des coûts, suppression de postes: telles sont les priorités de France Télécom qui cherche à mieux résister à une concurrence acharnée sur tous ses marchés.

Et malgré la très bonne santé d’Orange, locomotive du groupe, l’opérateur a décidé de tailler dans le vif. Il annonce qu’il supprimera de 1.800 à 2.000 emplois au Royaume-Uni. “Les détails seront finalisés au cours des prochains mois et une structure définitive sera en place d’ici à septembre. Notre effectif sera réduit de 15%, résultat d’économies significatives et d’une organisation restructurée et plus efficace”, a indiqué Orange dans un communiqué. Rappelons qu’en France, France Télécom a indiqué qu’il anticipait 17.000 départs naturels entre 2006 et 2008, pour 6.000 embauches. Reste à confirmer la notion de ‘départs naturels‘ : a priori, des départs en retraite… En Allemagne, le conseil de surveillance de Deutsche Telekom a confirmé la suppression de 32.000 postes en trois ans sur un effectif total de 247.000 salariés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur