Ordinateurs du futur : pas plus grands qu’une main grâce aux nano-câbles

Régulations

Des chercheurs européens progressent dans la conception de d’ordinateurs surpuissants et miniaturisés

Fabriquer des appareils de taille réduite et très puissant. Telle semble être la limite que se sont fixés des ingénieurs de l’université d’Edimbourg, en Écosse. Selon BBC news.co.uk, les ingénieurs se sont penchés sur le cas de nano-câbles 1.000 fois plus fins qu’un cheveu humain.

A partir de cette recherche, ils sont parvenus à créer un outil qui entrerait dans la fabrication de micro composants.

La principale résultante de ces recherches pourraient donner naissance à des appareils beaucoup plus puissants qu’à l’heure actuelle. La réduction de la taille des composants pourraient mener à la fabrication d’ordinateurs pas plus grands qu’une main humaine. Des téléphones mobiles, dont la taille serait amoindrie, pourraient rivaliser de puissance avec des ordinateurs portables. Et c’est sans compter les nombreuses applications médicales où de tels composants pourraient trouver un usage.

De nombreux problèmes restent néanmoins à résoudre. Les chercheurs écossais, en collaboration avec leurs collègues allemands et italiens se sont rendus compte que ces câbles, mesurant un millionième de millimètre, se comportent de manière étrange lorsqu’ils sont manipulés. Un tel comportement pourrait générer des erreurs lors de l’utilisation finale de la technologie.

Pour anticiper les réaction des ‘nano-fils’, les ingénieurs écossais ont conçus un logiciel capable de prévoir les avaries, et de les éviter. La solution permettrait se s’assurer que le réseau de nano-câbles fonctionne toujours, même si ce dernier s’avérait être un super-ordinateur pas plus grand qu’une boîte d’allumettes.

David Zaiser, chercheur à l’université d’Edimbourg est convaincu que “[cette découverte] permettra de fabriquer des appareils plus petits et beaucoup plus puissants dans le futur.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur