Ordinateurs portables : les écrans 3D arrivent

Régulations

Les fabricants asiatiques affichent un intérêt ‘agressif’ pour cette
technologie

Les premiers ordinateurs portables équipés d’écrans 3D ‘souples’ devraient apparaître sur le marché avant la fin de l’année, et commencer à être diffusés plus largement en 2008. C’est en tout cas ce qu’affirment les fabricants taïwanais de matrices pour écrans plats.

C’est en juin 2006 que le sud-coréen Samsung a présenté, lors des conférences SID (Society for Information Display) qui se sont tenues à San Francisco, un premier écran 3D OLED (Organic Light-Emitting Diode) de 4,7 pouces en technologie AM (Active-Matrix) destiné aux téléphones mobiles (jusqu’à présent ces écrans étaient à matrice passive).

Depuis, tous les fabricants de matrices semblent s’être précipités sur cette technologie. Samsung lui-même a indiqué que son développement est désormais mature et présenté un téléviseur OLED en 40 pouces.

Qu’apportent ces écrans ? Ils permettent tout d’abord de réduire la luminosité, et donc de réduire la consommation des ordinateurs portables. Ils intéressent grandement, on l’imagine, les éditeurs de jeux vidéo. En revanche, ils vont nécessiter d’adopter de nouvelles solutions logicielles pour les gérer.

Le marché des écrans 3D, estimé par Samsung à 300 millions de dollars en 2007, devrait dépasser les 2 milliards en 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur