Osiatis fait un nouveau pas dans le cloud

CloudIAASRéseauxSSIIVirtualisation

La SSII française annonce le lancement de son offre IaaS. Pour les entreprises déjà clientes dans un premier temps. Suivront des offres SaaS et DaaS.

Osiatis annonce le lancement de son offre IaaS (Infrastructure as a service). Celle-ci s’adresse avant tout aux clients de la SSII française qui souhaitent élargir leur infrastructure sur l’Osiatis Cloud Center sans investir dans la mise en place de nouvelles solutions matérielles et logicielles.

« Ils bénéficient ainsi des avantages et de la personnalisation Cloud, sans en supporter les coûts d’investissements souvent importants, rappelle le prestataire qui précise que l’Osiatis Cloud Center s’appuie sur l’architecture développée conjointement par Microsoft et HP dans le cadre de l’initiative Infrastructure to Application. »

Fourniture, hébergement et exploitation de machines virtuelles, le modèle proposé reste classique avec une facturation à l’usage. Trois modes d’accès sont proposés : VPN SSL nomade, VPN IPSec Site à Site et lien dédié. Rien de révolutionnaire mais du solide. La qualité du service se jouera également dans l’ergonomie du portail de service associé, tableau de commande pour assurer la gestion et la configuration des différents éléments de l’infrastructure dans le cloud (machine virtuelle, snapshots, moteurs de base de données et applicatifs).

Prévoyant, Osiatis propose également des services de migration pour les entreprises prêtes à se jeter à l’eau du nuage privé. Notamment au travers de l’offre DDCR (Dynamic Datacenter to be Cloud Ready), menée avec Microsoft. Le catalogue «cloud» de la SSII s’enrichira prochainement de services SaaS (Software as a service), en partenariat avec des éditeurs spécialiste de la gestion d’infrastructure, et DaaS (Desktop as a service) pour les postes de travail virtuels hébergés.

« Nous investissons avec détermination sur les technologies Cloud Computing qui proposent une nouvelle dynamique aux marchés de l’ingénierie et de l’infogérance chez nos Clients privés et publics, prévient Bruno Grossi, coprésident du directoire d’Osiatis. Nous les accompagnons vers ces architectures et pouvons désormais les accueillir sur notre Osiatis Cloud Center ». Il était temps qu’Osiatis prenne pied dans le Cloud s’il veut profiter d’un marché à 149 milliards de dollars en 2014, selon Gartner.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur