OVH propose des serveurs dédiés à partir de 2,99 euros HT par mois

Cloud

La famille Kimsufi est entièrement refondue, avec des tarifs de base de 2,99 euros HT par mois pour une solution Atom 1,6 GHz équipée de 2 Go de RAM et de 500 Go de disque dur.

L’hébergeur français OVH renouvelle aujourd’hui son offre de serveurs dédiés d’entrée de gamme de la famille Kimsufi, avec de nouveaux tarifs atteignant des records. Il est possible en effet de disposer d’un serveur dédié pour un prix de base de 2,99 euros HT par mois (3,58 euros TTC).

Le KS 2G proposé ici est une machine parfaitement exploitable. Elle dispose en effet d’une puce Intel Atom bicœur cadencée à 1,6 GHz, épaulée par 2 Go de RAM et un disque dur de 500 Go. La connexion réseau se fait en 100 Mb/s, avec l’application de limites de trafic : 100 Mb/s garantis jusqu’à 5 To de consommation mensuelle (sauf changements dans les conditions générales), 10 Mb/s garantis au-delà.

Pour 9,99 euros HT mensuels (11,95 euros TTC), vous pourrez passer à 4 Go de RAM et 1 To de disque dur (KS 4G). Nous aurions préféré un RAID de 2 x 500 Go, mais ce n’est visiblement pas l’option retenue, même si le communiqué d’OVH laissait supposer que cette offre était accessible. Dommage…

Enfin, pour 19,99 euros HT par mois (23,91 euros TTC), vous passerez à un Intel Core i5 quadricœur cadencé à 3,1 GHz, pourvu de 16 Go de RAM et de deux disques de 1 To configurables en RAID 0 ou 1 (KS 16G).

Chacune de ces offres est compatible 64 bits, avec un support de divers OS de type Linux, BSD ou Windows (contre supplément). Le tout sera disponible à la vente à partir de lundi.

Le coup porté à Online – autre spécialiste des serveurs dédiés low cost, filiale du groupe Iliad-Free – est dur. Ce dernier fait en effet pâle figure avec ses offres Mini, toutes plus onéreuses. Reste qu’il se démarque par une connectique à 1 Gb/s, avec 100 Mb/s de bande passante garantis… sans limite.

Un SoC Atom dédié ?

Dans son communiqué, OVH évoque une « offre est issue de 6 mois de R&D portant à la fois sur le hardware du serveur, le routage et l’alimentation assurée directement par la centrale électrique toute proche ».

Sachant que les postes de coût d’un serveur sont son alimentation électrique, sa surface occupée, ses besoins en refroidissement et l’utilisation de bande passante, il est plus que probable qu’OVH a utilisé ici des SoC Atom serveurs et non des puces Atom classiques.

Cette option améliore en effet les trois premiers paramètres, le dernier – la bande passante utilisée – étant limité par contrat via l’option appliquée de “SLA Best Effort” citée plus haut (la limite des 5 To).

Intel a effectivement confirmé qu’OVH est un utilisateur de SoC Atom S conçu sur mesure (voir « Intel Datacenter Day : Jason Waxman et le Software-defined Infrastructure au service du cloud »)… Atom S qui forme probablement le socle de cette nouvelle offre.

Les nouveaux Kimsufi sont avant tout prévus pour un usage personnel (site web familial, solution de sauvegarde de données, etc.). Ils devraient cependant également intéresser les développeurs, friands de serveurs de test à bas coût.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – La fibre optique en dix questions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur