OVH propose du VDSL2 à 100 Mbit/s

Réseaux
Très hauts débits du VDSL2

OVH vient de basculer ses abonnés bordelais sur le VDSL2 avec la promesse d’offrir des débit 28% plus élevés que ceux des autres opérateurs.

Après Free, c’est au tour d’OVH de faire profiter du VDSL2 à ses abonnés bordelais. L’hébergeur et fournisseur d’accès pour les professionnels et les particuliers « experts » annonce avoir basculé automatiquement, et sans surcoût, tous ses clients de Bordeaux et ses environs éligibles au VDSL dans la nuit de dimanche à lundi 10 juin.

OVH teste le VDSL2 sur Bordeaux
Une vingtaine de NRA dégroupés par OVH sur Bordeaux bénéficient du VDSL2 (crédit image OVH)

Sans néanmoins en préciser le nombre de concernés. Une vingtaine de NRA (nœuds de raccordement abonnés) sont désormais compatibles VDSL2. OVH doit envoyer aux clients concernés un e-mail les informant du changement de technologie. Une modification de leur ligne transparente pour eux qui ne nécessite aucune intervention de leur part.

Offre nationale le 1er octobre

Cette initiative s’inscrit dans la période de tests que doivent mener les opérateurs durant tout l’été en Gironde et en Dordogne afin de vérifier la compatibilité de leurs solutions VDSL avec l’infrastructure d’Orange et vérifier que les technologies de très haut débit sur paire de cuivre n’interféreront pas avec les autres lignes, ADSL notamment. L’ouverture des offres VDSL2 à l’échelle nationale est attendue pour l’automne.

OVH annonce pour sa part qu’il déploiera son offre VDSL2 dans les agglomérations de Lille, Paris, Marseille et Lyon à partir du 1er octobre 2013. Et qu’il entend se distinguer du reste des acteurs par des débits supérieurs.

100 Mbit/s au lieu de 90

Là où ses concurrents proposeront du 90 Mbit/s en réception et 25 Mbit/s en émission, OVH annonce pouvoir obtenir du 100 Mbit/s et 32 Mbit/s respectivement. Tout en respectant la norme validée par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

L’entreprise de Roubaix explique cette différence de 28% de performances supplémentaire grâce à son réseau dimensionné dès 2010 pour supporter les technologies VDSL (lire OVH prêt pour le VDSL2 depuis l’origine). Et à des tests menés très en amont (lire OVH va expérimenter le VDSL2) dès 2012.

Le bénéfice avec les offres concurrentes restera à vérifier sur le terrain. Si tant est qu’elle soit concrètement mesurable. Car, à l’instar de l’ADSL, le VDSL2 perd ses capacités de bande passante avec la distance. Et, au-delà de 1 km à 1,2 km séparant la prise téléphonique du NRA, les débits tombent sous les 30 Mbit/s (en réception) pour rejoindre ceux de l’ADSL2+.

Les avantages du VDSL2 ne concernent donc qu’un nombre limité de lignes téléphoniques que le régulateur estime à 6% des 31 millions de paires de cuivre environ à l’échelle nationale. Sur ce point, OVH pourra difficilement faire mieux que ses concurrents.

crédit photo © Torbz – Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur