OVH s’appuie sur Infinera pour se déployer à l’international

Réseaux

OVH prévoit d’ouvrir deux nouveaux data centers pour couvrir le marché européen avant de se déployer aux Etats-Unis.

Fort de ses succès sur le marché de l’hébergement avec ses 400.000 clients et 80.000 serveurs activés, OVH a l’intention de poursuivre ses développements à l’international. En Europe, évidemment, mais aussi aux Etats-Unis.

Pour y parvenir, l’entreprise de Roubaix a l’intention de mettre tous les atouts de son côté. Notamment en termes de qualité du réseau dont la fiabilité autant que la performance sont stratégiques, tant pour l’hébergeur que pour la satisfaction de ses clients. Sur ce point, OVH a jeté son dévolu sur la technologie DWDM d’Infinera.

Celle-ci s’appuie sur des puces photoniques (PIC) qui permettent d’accélérer les débits par une gestion logicielle «intelligente». Un choix effectué après avoir vérifié les qualités de l’offre d’Infinera pour consolider la liaison Paris-Roubaix en 2006. Aujourd’hui, la technologie DWDM est déployée sur les axes Roubaix-Bruxelles, Bruxelles-Amsterdam, Bruxelles-Francfort, Roubaix-Londres, Paris-Francfort et Londres-Amsterdam du prestataire. Ce qui assure un maillage permettant de répondre confortablement aux principaux points de concentration du trafic Internet.

« Au départ, nous avons été séduits par la facilité et la rapidité d’installation de la technologie Infinera, justifie Octave Klaba, directeur général d’OVH. Depuis, nous jouissons de sa souplesse d’utilisation, de sa fiabilité, et de sa rapidité pour augmenter la capacité sur le réseau. C’est clairement un argument commercial pour nous. Nos clients nous demandent de garantir la qualité du réseau, des temps de latence faibles et un accès rapide à leurs sites Internet. Ces arguments sont critiques dans plusieurs secteurs comme les jeux en ligne. »

C’est cette technologie éprouvée qui permet de déployer le réseau au plus près des clients et raccourcir les temps de réponse entre les serveurs et les utilisateurs finaux qu’OVH déploiera pour son extension sur le sol américain. L’hébergeur n’avance aucun calendrier précis pour le grand saut. Entre temps, il aura l’occasion d’éprouver la pertinence de ses choix technologique sur le territoire européen.

Dans ce cadre, OVH annonce l’ouverture en fin d’année ou début 2011 de deux nouveaux data centers: un à Strasbourg pour couvrir les pays d’Europe de l’Est; l’autre dans le sud de la France, voire en Espagne, pour assurer les services vers les pays méditerranéens. Visiblement, le choix du lieu n’est pas encore arrêté…

Créé en 1999, OVH s’inscrit comme le numéro 1 de l’hébergement en France et revendique la place de second en Europe. L’hébergeur attend notamment quelques 100.000 serveurs en activité pour la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur