Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudDatacenters

OVHcloud : les datacenters de Strasbourg sous assistance post-incendie

Update 12 h 05 : la salle réseau de SBG1 est indemne. Sur les 12 salles de serveurs, 4 sont détruites.

Comment identifier dans quel datacenter mes serveurs se trouvent ? Beaucoup de clients d’OVHcloud ont posé la question ces dernières heures. Et pour cause : l’hébergeur a fait face à un incendie qui a sérieusement endommagé une partie de ses installations à Strasbourg.

Le feu s’est déclaré ce mercredi peu après minuit. Il a complètement détruit le datacenter SBG2. La presse sur place a pu constater l’état du bâtiment de cinq étages, dont la structure métallique s’est affaissée.

Il a fallu plus de cinq heures pour circonscrire les flammes. L’opération a mobilisé une centaine de pompiers, avec des renforts allemands. Aucun blessé n’est à déplorer.

OVHcloud fait les comptes

En l’état, les principaux canaux de communication « officiels » d’OVHcloud sont les Twitter de ses dirigeants Michel Paulin et Octave Klaba. On en retiendra, hormis la destruction totale de SBG2, les dégâts qu’a subis SBG1. L’alimentation électrique étant coupée sur tout le site, SBG3 et SBG4 sont également inopérants. Et par rebond, les zones cloud public SBG5 et SBG6, localisées dans SBG3.

Inauguré en 2012, SBG1 est un datacenter réalisé pour partie en containers.

À vos PRA

OVHcloud a entrepris de transférer une partie des services vers la zone de Gravelines. Leur remise en fonction pourrait prendre jusqu’à trois jours. Pour le moment, il adresse à ses clients une consigne en particulier : « Si votre production est à Strasbourg, nous vous recommandons d’activer votre plan de reprise d’activité ».

Pour ceux qui n’ont pas de PRA, restent les sauvegardes. À condition, là aussi, d’en disposer (a fortiori si on utilise des serveurs dédiés)… et de pouvoir y accéder. « J’ai un backup mais inaccessible car je dois l’avoir via le serveur uniquement », témoigne ainsi un utilisateur. L’accès est par ailleurs d’autant plus compliqué qu’à l’heure actuelle, la console de gestion OVHcloud rencontre des problèmes de disponibilité.

Le Centre Pompidou fait partie des victimes. Le site data.gouv.fr, qui a lui aussi connu une panne ce mercredi, n’a pas officiellement établi de lien avec l’incendie. Mais ses équipes ont reconnu l’héberger chez OVHcloud.

Recent Posts

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

1 heure ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

6 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

22 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

23 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

2 jours ago