OVHcloud : les inconnues du redémarrage à Strasbourg

CloudServeurs
OVHcloud rétablissement

Le lancement du « grand redémarrage » d’OVHcloud reste fixé au 22 mars. Mais il y aura peut-être davantage d’exceptions qu’on ne nous l’annonçait initialement.

« Quelques sites hébergés sur OVHcloud ont été impactés. Notamment data.gouv.fr. Mais tout a pu rentrer dans l’ordre sous 24 heures. » Ainsi Olivia Grégoire, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, s’est-elle exprimée en réponse aux doutes de Thierry Michels. Le député LaRem du Bas-Rhin se demandait dans quelle mesure l’incendie à Strasbourg avait mis en danger l’hébergement de données relevant des services publics.

Presque en parallèle, OVHcloud mettait à jour son ticket de suivi de l’incident. Tandis qu’Octave Klaba publiait une vidéo.

L’un dans l’autre, qu’en ressort-il ? En premier lieu, que la date prévisionnelle de redémarrage fixée samedi dernier tient toujours. Ce sera lundi 22 mars. Octave Klaba se risque même à évoquer l’échéance de « samedi-dimanche ». Non sans reconnaître qu’il y aura « des exceptions ».

Nettoyage de printemps

Sous réserve d’accord de l’assureur, le redémarrage complet du datacenter SBG4 ne devrait pas poser de problème, nous affirme-t-on. Idem pour ce qu’il reste de SBG1… sauf pour les salles 61E et 62D. « Nous avons fait les tests sur quelques serveurs et effectivement, ça ne redémarre pas, parce qu’une petite couche de fumée s’est déposée », explique Octave Klaba. Deux options : le changement de carte mère ou le nettoyage. Dans tous les cas, les disques durs sont en état de fonctionnement, donc « les données sont là », assure OVHcloud.

OVHcloud rsync

Sur SBG3 aussi, il y a des doutes. En particulier pour le dernier étage. Là aussi à cause de la fumée. Il s’agit d’une salle qui héberge moins de clients que les autres. Son redémarrage pourrait par conséquent s’effectuer « beaucoup plus rapidement »… sous réserve d’un éventuel traitement comme dans les salles problématiques de SBG1.

Quant à connaître l’origine de l’incendie, il semble falloir attendre au moins vendredi. En tout cas pour avoir des précisions sur les canaux officiels d’OVHcloud. En attendant, l’hébergeur s’est engagé à actualiser progressivement la page de statut de ses services et des backups. Et, notamment, à y ajouter des dates de rétablissement prévisionnel. Pour le moment, on en reste à la version du 14 mars au soir ; sans dates, donc.

La relocalisation de l’infrastructure sur d’autres datacenters se poursuit. Au dernier pointage, on approche des 4000 serveurs dédiés livrés. On nous annonce toujours 10 000 serveurs supplémentaires sous deux à trois semaines.

SEO

 

Illustration principale (datacenter Roubaix 1) © OVHcloud

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT